Couverture La Conjuration des imbéciles

La Conjuration des imbéciles

(1980)

Confederacy of Dunces

12345678910
Quand ?
7.8 10 1627 52
  1. 7
  2. 11
  3. 24
  4. 31
  5. 67
  6. 123
  7. 245
  8. 466
  9. 397
  10. 256
  • 1.6K
  • 277
  • 1.2K
  • 84

L’histoire se situe aux États-Unis dans les années 1960. Ignatius, étudiant remarquablement érudit, s'exprime pour son créateur et abhorre son époque.

PostsLa Conjuration des imbéciles

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce livre ?
Match des critiques : les meilleurs avis La Conjuration des imbéciles
VS
Tâtez mes saucisses, 20 cm de paradis!

Igniatius J. Reilly est un individu grotesque, grossier, obèse, il vit aux crochets de sa mère veuve qu'il a rendu presque alcoolique à force de supporter ses nombreuses frasques. A trente ans révolus, il mène une vie oisive entre l'écriture de cahiers contemplatifs sur les travers du monde contemporain et ses visites au cinéma. Lors de son long séjour à la faculté de la Nouvelle-Orléans il a connu une jeune fille du nom de Myrna, militante de toutes les causes, qui compte résoudre tout les...

47 28
Avatar Narcotricks
2
Narcotricks
Oh, mon dieu c'est la traduction qui est boiteuse ou quoi ?

Ce livre est précédé d'une légende, celle du destin tragique de John Kennedy Toole, suicidé suite au refus systématique des éditeurs de publier ce livre, qui s'avérera devenir un best-seller quand il sortira enfin, 11 ans après sa mort. Au risque de choquer, je ne pense pas que j'aurai pu sauver le pauvre Toole, j'aurais aussi refusé d'éditer son œuvre, tant celle-ci m'a paru mal écrite. Le personnage principal est certes extraordinaire, mais malheureusement son histoire est plombée par son... Lire l'avis à propos de La Conjuration des imbéciles

8 1
 

Critiques : avis d'internautes (52)

La Conjuration des imbéciles
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de La Conjuration des imbéciles par Floore

Un ami à qui j'avais prêté ce roman ("Lis le, lis le viiite!") m'a dit "Ah nan j'ai pas aimé, j'ai trouvé le personnage trop antipathique". Mais mais....?? (J'ai envie d'écrire wtf? mais je me contiens) La conjuration des imbéciles, c'est un peu ma bible. Au point que j'ai fait mon mémoire de master sur le thème Ignatius, antihéros descendant de Don Quichotte etc. Bref, pour moi Ignatius... Lire la critique de La Conjuration des imbéciles

43 4
Avatar Floore
10
Floore ·
« Ô Fortune, inconséquente catin ! »

Ignatius Reilly, trente ans passés, habitant chez sa mère, se targue d’être un philosophe incompris. Comme Boèce, il compose son œuvre dans son antre, à savoir sa chambre poisseuse encombrée de cahiers à spirale Big Chief. Son corps énorme, à la tête toujours enserrée dans une casquette verte à oreille, y trouve des difficultés à se mouvoir. En ajoutant à ce physique de Pokémon Tadmorv son verbe... Lire l'avis à propos de La Conjuration des imbéciles

16 3
Avatar Lucie L.
9
Lucie L. ·
Tâtez de mes saucisses, 20 cm de paradis.

Persuadé d'être un écrivain raté, John Kennedy Toole se suicide en 1969. La Conjuration des Imbéciles, livre qu'il considérait comme son chef d’œuvre, lui survit et gagne un succès mondial. Et il faut bien dire que le roman porte bien son nom. C'est d'une bêtise incroyable. Les personnages sont extravagants au possible et donnent lieu à des situations fa-bu-leu-ses. Ignatius a 30 ans passés,... Lire la critique de La Conjuration des imbéciles

3
Avatar Pariston
8
Pariston ·
Découverte
Le rassemblement des glandus

"Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui." La conjuration des imbéciles s'ouvre sur cette citation de Jonathan Swift qui, si tant est que l'on connait un peu l'histoire de son auteur, fait la lumière sur le contenu de son roman. Petit rappel : J.K.Toole, écrivain américain cherchant à se faire publier, hante... Lire la critique de La Conjuration des imbéciles

13 1
Avatar Spiff
8
Spiff ·
Une littérature qui tranche la réalité

C'est une œuvre magistrale, entière, n'offrant aucun compromis avec qui ou quoi que ce soit. C'est surtout un portrait au vitriol du milieu du XXème siècle par un monstre obèse, brillant et repoussant mais surtout complètement déphasé. C'est le pari (incompris pendant 20 ans) de l'auteur : faire de son anti-héros, un monobloc monstrueux et odieux et pourtant admirable car intègre à ses propres... Lire la critique de La Conjuration des imbéciles

3
Avatar Fredk
9
Fredk ·
Toutes les critiques du livre La Conjuration des imbéciles (52)
Vous pourriez également aimer...
Dernières actions sur ce livre La Conjuration des imbéciles
Plus d'actualité