Couverture Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

(1960)

To Kill a Mockingbird

12345678910
Quand ?
8.2
  1. 3
  2. 4
  3. 13
  4. 15
  5. 45
  6. 120
  7. 386
  8. 875
  9. 732
  10. 412
  • 2.6K
  • 538
  • 2.4K
  • 83

En Alabama, durant la Grande Dépression, Atticus Finch est un avocat commis d'office pour défendre un noir accusé d'avoir violé une blanche.

Match des critiques : les meilleurs avis Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur
VS
Avatar Vincent_Ruozzi
8
Douce mélancolie

L’insouciance de l’enfance, les souvenirs, l’apprentissage de la vie et l’évolution des mentalités dans une Amérique où la ségrégation, 70 ans après la guerre de Sécession, est gravée dans le marbre sont les principaux thèmes que l’on retrouve dans le roman Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de l’écrivaine Harper Lee. Paru en 1960, Lee s’est en grande partie inspirée de son enfance en Alabama. Se déroulant dans les années 30, lors de la...

12 3
Encore une déception...

Ben voilà, tout est dit dans le titre de ce billet. Un livre pourtant encensé par un nombre important de lecteurs qui ne m'a pas du tout touchée. Je trouve ce roman fade et simpliste. J'ai soupiré un nombre incalculable de fois en tournant les pages, essayant désespérément de trouver de l'intérêt à ces personnages insipides et sans relief. Ils sont soit tout noir ou tout blanc (sans aucun jeu de mot) aucune nuance.. J'aurais aimé un peu plus de subtilité, d'ambiguïté, en résumé un peu plus de... Lire la critique de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

5 6

PostsNe tirez pas sur l'oiseau moqueur

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce livre ?
 

Critiques : avis d'internautes (84)

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
"Viens au pays des Schtroumpfs, ou tout est merveilleux..."

Aujourd'hui j'ai mis deux dix. Soit quelqu'un a réussi (très discrètement) à m'administrer des petites pilules qui font voir la vie en rose, soit je suis une sacrée veinarde. J'ai toujours cru en ma bonne étoile. Ce livre, je l'avais dans ma bibliothèque depuis plusieurs années et l'avais commencé, mais m'étais arrêtée aux deux premiers chapitres, un peu ennuyée par ces histoires de... Lire l'avis à propos de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

25 7
Avatar EIA
10
EIA ·
Critique de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur par BibliOrnitho

Dans l’Alabama des années 30. Après la terrible crise de 29. Et contemporain de la terrible décennie du Dust Bowl qui ravagea le Middle West, thème des « Raisins de la Colère ». Un avocat vient d’être commis d’office pour défendre un noir accusé d’avoir violé une femme blanche. Première surprise : dans cet état célèbre pour sa ségrégation, bastion du KKK, l’accusé n’a pas terminé au... Lire l'avis à propos de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

10 6
Avatar BibliOrnitho
10
BibliOrnitho ·
Critique de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur par Morgane_môv

Bien que situant son sujet en Alabama à une période bien précise - les années 1930 -, Harper Lee a écrit un roman universel sur l'enfance confrontée aux préjugés, au mensonge, à la bigoterie et au mal. Racontée par Scout avec beaucoup de « drôlerie » (du fait de son regard d’enfant), cette histoire tient du conte et du roman initiatique. Ce livre a beau traiter d’un sujet sensible, le... Lire l'avis à propos de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

4
Avatar Morgane_môv
10
Morgane_môv ·
Découverte
Critique de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur par Queenie

Ce livre est vraiment magnifique, je l'ai dévoré. Tout est Parfait. Cette famille (père, deux enfants : un garçon et une fille) avec ce père génial, doux, compréhensif, seul, qui ressemble à un sage venu doucement étendre sa sagesse à ses enfants. Avec cette gamine, Scout, impétueuse, curieuse, fonceuse et son frère, Jem, qui veut découvrir les secrets du quartier, qui veut affronter ses peurs,... Lire la critique de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

31 7
Avatar Queenie
10
Queenie ·
Alabama

Entre un livre et le lecteur se produit parfois une alchimie, faite d'empathie qui fait que l'on est comme soumis à l'écrivain, à ce qu'il nous raconte, comme si il était en face de nous, là, à nous raconter une histoire, et qu'on lui dit, ne t'arrêtes pas, encore, encore... J'ai fermé à regret ce livre empli de générosité, de courage, ode aux derniers jours qui nous séparent de l'âge adulte.... Lire l'avis à propos de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

7 4
Avatar blondedenuit
9
blondedenuit ·
Toutes les critiques du livre Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur (84)
Vous pourriez également aimer...