Avis sur

Une place à prendre

Avatar LeChiendeSinope
Critique publiée par le

Il est enfin là, le nouveau roman de JK Rowling, quelques années déjà après le tout dernier tome des aventures de son sorcier à lunettes. L'exercice est forcément très attendu mais aussi très périlleux. Comment en effet, après une tel ferveur critique, publique et médiatique, sortir d'un univers auquel les lecteurs sont si attachés ? Sans doute, s'est dit la célèbrissime et richissime auteur, en s'y éloignant le plus possible.

Et ainsi donc est arrivé sur les étalages de nos librairies cet impressionnant pavé de 700 pages à la couverture rouge et jaune très sobre intitulé Une Place à Prendre. L'histoire est simple. Dans un petit village d'Angleterre, Pagford, un notable prénommé Barry Fairbtother meurt brutalement d'une rupture d'anévrisme. Se pose alors la question de sa succession au conseil. Personnage controversé, Barry compte quelques amis mais surtout beaucoup d'ennemis dans cette petite ville. Pagford subit en effet de plein fouet l'agrandissement de la ville voisine, et sa tranquilité se voit malmenée par un quartier appelé Les Champs et qui concentre une population pauvre et assistée. Barry était de ceux qui désiraient intégrer cette population, l'aider à se relever. Ses ennemis, au contraire, préfèrent les isoler, les regarder de travers, et tout faire pour ne plus avoir affaire avec eux. Depuis des années, le village est divisé entre ces deux mentalités. Une place est à prendre, donc, et certains sont prêt à tout pour la prendre ou plutôt, à ne pas la laisser à quelqu'un du camp opposé !

On nous annonçait un roman adulte. C'est le cas. Ce qui choque le plus, ça n'est pas de voir des putes, des drogués, des veuves éplorées, des doigts dans la chatte ou des poings dans la gueule, non, c'est plutôt de voir la très sage JK Rowling écrire de telles choses ! On sent parfois poindre, peut-être, derrière toutes ces vulgarités et ces pointes d'humoir noir souvent assez réussies, l'agacement d'une réputation d'auteure à succès pour enfants (ce qu'elle n'est pas vraiment, puisque des enfants aux adultes, tout le monde lit Harry Potter) et la volonté de changer radicalement, de montrer une toute autre image.

Le charme opère. La plume de Rowling est toujours aussi simple, épurée, voire simpliste par moments, mais jamais laide. C'est là l'une des qualités du roman : il se lit très facilement, et on tourne les pages sans voir les heures passer. Les personnages sont charismatiques et attachants, leur caractère est varié, et on voit le film de l'oeuvre se dérouler dans la tête. Comme du Potter, en somme. On rit beaucoup, on est un peu choqué parfois, et on se plaint surtout de la bêtise et la méchanceté de certains personnages. Tout cela m'a un peu rappelé certains romans de John Irving. L'affreuse banalité du quotidien y est décrit de manière admirable. Cette petite ville tourmentée vit et bouge de manière à la fois très réaliste et très exagérée. Plus le lecteur s'approche des dernières pages, et plus le tout prend un tour très noir, très sombre. Les personnages, excédés par cette vie rurale vide et absurde, ou obsédés par la politique locale, deviennent peu à peu fous. Leurs angoisses, leurs peines, leur curiosité malsaine est très jouissive à suivre. La fin, naturellement, tourne au drame. Révélations en pagaille d' passés peu enviable ainsi que quelques morts à prévoir.

Certains éléments, c'est vrai, sont un poil caricaturaux. Je pense à la petite Krystal et surtout à sa mère, la junkie. Bon, on se croirait un peu devant un reportage sordide de M6, pour le coup. Rien de grave cependant, d'autant plus que, d'une manière générale, ce sont les adolescents qui donnent lieu aux chapitres les plus intéressants.

D'autres diront que le tout manque d'ambition. Pas totalement faux non plus. Une Place à Prendre n'est qu'un simple roman comme il en existe des milliers d'autres. Et pas une énorme saga dont chaque tome sera attendu par des millions de fans. C'est juste un roman comme tant d'autres.

Et, finalement, c'est là la réussite de ce livre : proposer autre chose. Il n'est pas original, il n'est pas ambitieux, il n'est pas LA tuerie monumentale, mais il est drôle, très addictif et consacre Rowling comme une très bonne auteure de romans adultes. Il ne reste plus qu'à suivre avec attention ce qu'elle nous proposera dans le futur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2361 fois
94 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de LeChiendeSinope Une place à prendre