Avatar BaNDiNi

Critiques de Frédéric

@BaNDiNi
Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.0

"Ma vie est triste à mourir..."

Le film le plus léger de son auteur qui montre un envers du décor pas très passionnant, les enfants de Billou, entre le nerd névrosé, l'arriviste poignardé et l'informaticien hype. C'est bien filmé mais c'est chiant. Lire la critique de The Social Network

Avatar BaNDiNi
4
BaNDiNi ·
Bande-annonce
6.7

Critique de Insomnies par BaNDiNi

Atmosphère tendue, stressée, saupoudrée d'une somnolence éveillée, l'acteur principal vit dans un chaos intellectuel fatigué qui donne une impression de bizarrerie faisant douter le spectateur sur ce qu'il voit et ce qu'il sait. C'est parfois proche de Lynch (on sent bien l'inspiration en tout cas), ça se rapproche aussi des hallucinations de Tim Robbins dans l'Echelle de Jacob, l'épuisement... Lire la critique de Insomnies

4
Avatar BaNDiNi
8
BaNDiNi ·
7.0

Sordide Bonnie and Clyde

C'est presque un film improbable, tiré d'une histoire vraie. L'histoire d'un amour fou, passionnel jusqu'au tragique, l'amour à mort, né d'une rencontre entre deux êtres tristes et misérables. La farce est d'abord drôle, d'une douceur amer rappelant un peu le romantisme cassé de John Fante, "Demande à la poussière" dans de jolis décors du Mexique des années 40... Mais le conte est rattrapé par... Lire la critique de Carmin profond

2 3
Avatar BaNDiNi
7
BaNDiNi ·
6.5

Critique de Les nains aussi ont commencé petits par BaNDiNi

Un étrange film étrange, tout en symbolique, en obsession et en images bizarres fortes. Où le chaos d'une révolte dans un monde nain est étriqué par le nihilisme en noir et blanc, la destruction et le grotesque. Où le dérangeant ricanant fini par supplanter l'agressivité du métrage. Etrange film étrange donc, que les cinéphiles les plus curieux doivent avoir vu ! Lire l'avis à propos de Les nains aussi ont commencé petits

2
Avatar BaNDiNi
7
BaNDiNi ·
Bande-annonce
6.3

Critique de Flashpoint par BaNDiNi

Presque 5 ! Avec un lot de clichés assez effroyable, des dialogues et des acteurs de sitcom... Mais des scènes de baston nerveuse qui dépotent ! Et qui finalement sauve les meubles (tout cassés). Pour amateurs de coups de pieds dans les côtes. Lire l'avis à propos de Flashpoint

Avatar BaNDiNi
6
BaNDiNi ·
7.3

Il est passionnant de se pencher au-dedans

C'est un peu la suite directe de Mon Dernier Soupir, l'autobiographie de Luis Buñuel (justement écrite avec l'aide de Jean-Claude Carrière). On retrouve Buñuel là où nous l'avions laissé : en train de songer à parfois se réveiller après sa mort, pour lire quelques journaux, voir ce qu'est devenu le monde. Jean-Claude Carrière joue le jeu et réveille son vieil ami dans sa tombe, une pile de... Lire l'avis à propos de Le Réveil de Buñuel

3
Avatar BaNDiNi
9
BaNDiNi ·
Bande-annonce
5.2

Hostel Durengo

C'est bien filmé, avec une photographie un peu sale et cramée, bas-fonds du Mexique oblige. Il y a une ambiance malsaine dès la tétanisante scène d'intro, un malaise constant ponctué de meurtres graphiques très sanglant. On pense à Hostel, en mieux. On pense aussi un peu à Perdita Durengo. Mais la dernière partie s'enlise avec son gentil neuneu et son bad guy gothique et toc qui fait tiep. Lire l'avis à propos de Borderland

1
Avatar BaNDiNi
6
BaNDiNi ·
5.5

Critique de Hierro par BaNDiNi

C'est finalement assez convenu (l'impression d'avoir déjà regardé cette histoire ?) mais la mise en scène inspirée, la photographie travaillée et l'actrice fort jolie font qu'on adhère pas mal au récit. A ranger entre Vinyan et L'orphelinat. Lire la critique de Hierro

Avatar BaNDiNi
6
BaNDiNi ·
Bande-annonce
5.9

Mais on est pas loin du 5 !

Il y a une idée sympa mais une mise en scène trop sage, il y a du gore gratuit mais des sommets de ringardises dans des passages qui prêtent à rire, il y a une "belle" fin mais des personnages bateaux... Lire l'avis à propos de Repo Men

Avatar BaNDiNi
6
BaNDiNi ·
Bande-annonce
6.4

She's a woman, you know what i mean

Déception. Le film pue la caricature et l'outrancier mal géré. Le scénario s'enlise sur sa bonne idée, le casting pédale dans la semoule et la mise en scène est sans épaisseur. Lire la critique de The Woman

1
Avatar BaNDiNi
5
BaNDiNi ·