Avatar Dodeo

Critiques de Dodeo

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.2

Critique de Amours dans la neige par Dodeo

Nous sommes en 1968 et Kiju Yoshida est en plein dans sa vague indépendantiste après avoir quitté les studios Shoshida en 1965. Depuis on retrouve sa femme, Mariko Okada dans le rôle principal de tout les films du réalisateur. Amours dans la neige, titre humble, titre fort. Mais que cela évoque-t-il ? La pureté peut-être ? Mais qu'est ce qui est pur, l'absence de rapport sexuels ? Peut-être... Lire la critique de Amours dans la neige

3 1
Avatar Dodeo
8
Dodeo ·
Bande-annonce
7.3

2046, un lieu pour oublier, un lieu d'où on ne revient jamais.

Après In The Mood For Love, Wong Kar-Wai propose ici ce qu’il considère comme une suite indirecte. Plus idéologique que véritablement esthétique. Une suite qui divise car le réalisateur Hong-Kongais prend le risque d’avoir un prit-parti esthétique et scénaristique totalement inverse à son œuvre précédente. In The Mood For Love c’était avant tout une grâce inexplicable, une atmosphère... Lire l'avis à propos de 2046

9
Avatar Dodeo
8
Dodeo ·
Bande-annonce
6.6

Critique de Frankenweenie par Dodeo

C’est avec un espoir non feint que je me rendis en salles voir la nouvelle œuvre de Tim Burton, malgré les déceptions (Et encore le mot est faible) que furent ces derniers films. Certain critique parle de véritable ressuscitation de cet artiste corrompu dans les travers du commercial et de la facilité. Alors on se prend au jeu des critiques dithyrambiques. On se donne l’envie d’y croire. Au... Lire l'avis à propos de Frankenweenie

1
Avatar Dodeo
6
Dodeo ·
Bande-annonce
7.4

Une mécanique bien rodée.

Drive fait partie de ces films qui laissent un goût amer. Proche de l’exceptionnel, il n’ose se contenter que de l’étage inférieur. On a envie de s’enthousiasmer, de crier au génie mais il y aura toujours ce petit défaut récurrent qui nous empêchera de le faire. Le film de Winding Refn relève au final plus du concept que de la sublime fable qu’il aurait pu être. Dommage. Clairement ici il faut... Lire la critique de Drive

8
Avatar Dodeo
7
Dodeo ·
Bande-annonce
7.4

Un discours fade. Sans grande ambition.

Il y a des choses intéressantes dans ce film de Tom Hooper et pour son deuxième film le réalisateur britannique nous gratifie d'une oeuvre relativement bien accomplie techniquement. Mais malgré toutes ses bonnes volontés, Le discours d'un roi ne dépasse malheureusement jamais la cap du grand film, bien au contraire il se cloisonne dans le film gentillet probablement par manque d'ambition. En... Lire l'avis à propos de Le Discours d'un roi

3 2
Avatar Dodeo
4
Dodeo ·
6.5

Dans un dernier murmure.

Su-ki-da est un film délicat. Typiquement le genre de film qu’on ne pourrait pas voir en occident tant il s’inscrit dans la coutume japonaise. Ici pas de dialogues inutiles. Tout est millimétré. Chaque prise de parole happe le spectateur tant elle se faire rare. Captivant. Le film se divise en deux grandes parties. Une première qui se déroule dans l’adolescence de nos personnages et une autre... Lire la critique de Su-ki-da

8
Avatar Dodeo
7
Dodeo ·
Bande-annonce
7.3

Pierrot, je suis fou de toi !

A bout de souffle était déjà un film très décousu et conceptuel mais Pierrot le fou poursuit avec plus d'intensité cette démarche. Et l'impression première qui me viens concernant la volonté de Godard sur ce film, c'est qu'il cherche plus le collage d'impression que la cohésion narrative, une démarche osé dans la mesure où plonger dans le ridicule et l'indifférence sont des risques auquel Godard... Lire l'avis à propos de Pierrot le Fou

9
Avatar Dodeo
9
Dodeo ·
Bande-annonce
6.2

Papa ? Tu m'apprends comment faire un film ?

Hayao Miyazaki parlait d'une oeuvre honnête et je ne partage pas totalement ce ressentiment, Les contes de Terremer étant au final une oeuvre assez prétentieuse mais néanmoins pas dénuée de qualités, simplement trop vide et dépourvue de substance pour pouvoir en faire une oeuvre de renom. En tout les cas il est indéniable que la beauté graphique du premier film de Goro est très accompli, pis... Lire la critique de Les Contes de Terremer

24
Avatar Dodeo
4
Dodeo ·
Bande-annonce
7.8

Chemin vers l'implosion.

Très rapidement le film bascule, il bascule lorsque le personnage de Kevin Spacey entame sa déchéance. Dès les premiers instants il annonce sa mort, on peut le voir dors et déjà enfermé, lancé dans une routine que rien ne semble pouvoir arrêter. Le seul moment agréable de la journée reste selon lui le moment où il se masturbe. Frustration d'un homme pourtant en couple qui emmènera au fantasme,... Lire la critique de American Beauty

6
Avatar Dodeo
7
Dodeo ·
Bande-annonce
5.6

De l'adolescence à l'âge adulte.

Je me souviens encore de l’annonce du reboot de la saga qui avait causé beaucoup d’indignation auprès des fans de Sam Raimi. Je ne faisais alors pas parti de ceux-là même si je me posais la question de l’intérêt de ce reboot car bien que n’étant pas fan des précédents spider-man, je ne voyais d’autres motivations, si ce n’est l’argent, pour poursuivre avec ce super héros. Mais voilà tout est... Lire la critique de The Amazing Spider-Man

2 2
Avatar Dodeo
5
Dodeo ·