Avatar Foolly

Critiques de Foolly

Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.6

un cinéma qui pense (tellement qu'il se moque de sa tendance à en faire trop)

La bande annonce m'avait à peine donné l'envie de le regarder en streaming. Je n'attendais rien. Et finalement je ressors de cette séance de cinéma avec tout ce que j'attends de lui. Alors que je n'éprouve aucun plaisir devant les films de la nouvelle vague, abordant des thèmes intéressants et philosophiques, je trouve que ce film comble les failles de ce type de cinéma. Alors que... Lire la critique de Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait

1
Avatar Foolly
9
Foolly ·
Bande-annonce
6.6

Du Ken Loach dans le thème, pas du tout dans le reste malheureusement

Je trouve cela vraiment dommage de faire la comparaison avec Ken Loach sur l'affiche du film car c'est précisément tout ce qui l'en sépare qui m'a déçu. Alors que Loach filme des situations de la vie ordinaire, Sarah Gavron en fait des tonnes en prenant une situation exceptionnelle (une mère qui abandonne complètement ses enfants) et des scènes farfelues (l'embrouille qui dégénère en... Lire la critique de Rocks

Avatar Foolly
7
Foolly ·
7.8

une lecture dure mais nécessaire

On a beau avoir vu des reportages, on a beau connaitre un peu les chemins douloureux de la migration, cette lecture reste très importante. En plus de calmer les ardeurs "on est envahis" qu'il peut y avoir en nous ou chez nos proches, se livre explique très bien le rôle de l’État et de la police dans ce carnage. La complicité de l’État français dans ces actes de tortures. Comment, malgré une... Lire la critique de Change ton monde

Avatar Foolly
8
Foolly ·
7.3

un fond passionnant, une forme moins enthousiasmante

J'ai trouvé le côté roman un peu faiblard et pas très agréable à lire. Mais le côté "essai" ou "reportage" ou "journal intime" ne peut être que poignant. On parvient à comprendre très vite qu'une victime peut retourner vers son agresseur et le désirer. Cela détruit les mécanismes qui conduisent à des bêtises comme "elle y est retournée, c'est qu'il n'a pas dû l'agresser, elle doit faire ça... Lire l'avis à propos de Pandorini

Avatar Foolly
7
Foolly ·
7.8

Simplement une histoire sympathique

Pourquoi ce roman n'a pas eu le succès du "Meilleur des mondes" d'Huwley ou de 1984 de Orwell ? Et bien, la réponse est simple : il n'en n'a pas du tout la carrure. C'est une coquille vide. Ça en a l'aspect mais pas le goût. Il n'y a dans ce roman aucune profondeur. Là où Orwell développait quelque chose très intéressant au niveau linguistique : enlever les mots pour ne plus permettre de... Lire l'avis à propos de Un bonheur insoutenable

Avatar Foolly
6
Foolly ·
Écouter
6.0

l'erreur d'y voir un adolescent en rebellion contre la société

C'est un des albums de Saez que je connaissais le moins. Je l'ai rarement écouté, lui préférant les Varsovie ou Messina. Je l'ai redécouvert et j'ai beaucoup aimé. Musicalement c'est vraiment intéressant. Entre les mélodies très fortes et entêtantes, les montées dans la voix (Montée là haut et tant d'autres) ... Je trouve presque dommage qu'il n'y ait plus ce côté là dans les... Lire l'avis à propos de Jours étranges

Avatar Foolly
9
Foolly ·
Bande-annonce
6.6

de l'écriture à la truelle servie dans un bel écrin

Le gros cliché de la personne citadine qui débarque complètement paumé en campagne en galérant avec sa grosse valise comme dans les films américains. L'adultère et la femme qui suit son amant tellement elle en est accro. Franchement, c'est assez incroyable de faire aussi pitoyable. Mais c'est bien réalisé. Dès l'intro et la scène de chorale, l'ambiance est à la fois sobre et... Lire l'avis à propos de Antoinette dans les Cévennes

1
Avatar Foolly
6
Foolly ·
Bande-annonce
6.7

complexe pour pas grand chose

J'aimerais pouvoir tarir d'éloges sur le film dans le film et l'intelligence de cela. Malheureusement, je n'ai pas bien compris cela. Je suis passé à côté visiblement. J'ai loupé le train ou celui-ci n'a pas suffisamment marqué l'arrêt sur mon quai, je ne sais pas ... Dans la critique de François Bégaudeau dans le podcast "La gêne occasionnée", il dit : Il... Lire la critique de Conte de cinéma

Avatar Foolly
2
Foolly ·
Bande-annonce
7.0

de l'absurde sans l'intelligence ou la poésie qui rend au genre sa beauté

J'aime beaucoup l'humour absurde. Il est parfois utilisé avec poésie pour défendre un propos, il est parfois utilisé à l'excès où, à force de gavage, on en perd toute la saveur. Et il ne fait pour moi aucun doute que ce film fait partie de la catégorie de film absurde où l'on étouffe sous les gags éculés. Pour montrer ce que j'entends par humour absurde poétique et réussi, je prends l'exemple... Lire la critique de Adieu les cons

Avatar Foolly
4
Foolly ·
7.1

"des perdants magnifiques" qui finiront par gagner

Je n'écoute plus beaucoup de musique car je trouve très souvent les textes très fades. Certes l'énergie est souvent belle et les arrangements sympas mais je m'ennuie tellement. Tout a une fin. Forcément quand on délaisse les albums faits de chansons d'amour pour en faire un album d'amitié, de solidarité, d'amour, de grands soirs, de je, de nous, de vous ... cela devient tout de suite... Lire la critique de À nous

3
Avatar Foolly
9
Foolly ·