Avatar K1000

Critiques de K1000

Versus
  Suivre
Bande-annonce
4.6

Quand Jack Sparrow ne sait plus où il en est...

Le remake d'"Anthony Zimmer" s'annonçait a priori bien : le réalisateur du sublimissime "La vie des autres", césarisé en 2007, avait convoqué deux acteurs de choix, Johnny Depp et Angelina Jolie, plus glamour que le couple Marceau-Attal. Cependant, le film tombe complètement à plat : l'image est trop lisse, le paysage est trop beau, Angelina Jolie est trop grande, trop décorée, trop... Lire l'avis à propos de The Tourist

28 9
Avatar K1000
1
K1000 ·
Bande-annonce
6.9

Critique de Raiponce par K1000

Ca swingue, ça chante, ça danse ! Le nouvel opus des studios Dinsey dynamise les codes du conte de fées en glissant ça et là des références à La petite Sirène, à Blanche Neige et à Cendrillon. Le couple jeune fille innocente-mère sorcière, renforcé par l'opposition traditionnelle brune/blonde, fonctionne parfaitement. L'horrible Ursula et la méchante marâtre de Blanche Neige se retrouvent en... Lire la critique de Raiponce

8 1
Avatar K1000
10
K1000 ·
Bande-annonce
5.4

Critique de De vrais mensonges par K1000

Léger, cocasse, réjouissant ! Entre comique de situation, coups bas, tendresse et un trio d'acteurs parfaitement ajusté, De vrais mensonges s'impose comme le cocktail sans alcool idéal de décembre ! Rafraîchissant ! Lire la critique de De vrais mensonges

1
Avatar K1000
7
K1000 ·
Bande-annonce
6.4

Critique de Nowhere Boy par K1000

Aaron Johnson, excellent, à la manière d'un James Dean rock et révolté, incarne John Lennon jeune dans ce biopic british très réussi. La cinéaste, en se focalisant sur les débuts de Lennon, révèle subtilement tout un pan de sa vie méconnu du grand public : la complexité de ses relations interfamiliales, et plus particulièrement, celle avec sa mère, qui l'a abandonné lorsqu'il avait cinq ans.... Lire la critique de Nowhere Boy

6
Avatar K1000
8
K1000 ·
Bande-annonce
7.5

Critique de Zabriskie Point par K1000

Au milieu du film, le séduisant Marc Frechette affirme en substance qu'il faut voir le mal pour s'en délivrer. Serait-ce une métaphore pour désigner une révolution cinématographique ? Antonioni, qui avait déjà esquissé son manifeste esthétique avec L'Avventura et L'Ecclisse, atteint, avec Zabriskie Point, son point d'orgue : le "trip réaliste" dénigré par le héros marque clairement la rupture... Lire la critique de Zabriskie Point

6
Avatar K1000
6
K1000 ·
Bande-annonce
5.6

Critique de Mon pote par K1000

Dans ce film inspiré d'une histoire vraie (quand Marc Esposito était à la rédaction de Première, un détenu lui a demandé de travailler pour le magazine), le duo Baer-Magimel fonctionne à merveille ! C'est en toute modestie que Mon pote évoque l'Amitié comme valeur humaine essentielle et s'inscrit de fait dans la lignée du Coeur des hommes. C'est agréable, très distrayant et surtout, ça rend... Lire la critique de Mon pote

1 1
Avatar K1000
7
K1000 ·
Bande-annonce
6.4

Critique de À bout portant par K1000

Le genre du thriller d'action peut désormais se revendiquer comme tel dans le cinéma français grâce au très très bon réalisateur Fred Cavayé. Faisons fi des Américains et tournons-nous vers notre nouveau cinéma national. En mettant en scène un Gilles Lellouche revigoré et un Roschy Zem silencieux et déterminé, Fred Cavayé reprend le concept de son premier long, Pour Elle, et pousse au paroxysme... Lire l'avis à propos de À bout portant

1
Avatar K1000
10
K1000 ·
Bande-annonce
7.0

Effet bonne mine

En ce temps d'hiver morne et glacial, rien de mieux que Radio Days, pur divertissement allénien ! Si le réalisateur newyorkais se borne à filmer le quotidien sans grands dialogues, c'est pour mieux le transformer, le colorer de robes, de danse et de jazz. L'univers radiophonique scintille comme la veste pailletée de Mia Farrow. Radio Days est un véritable spectacle musical et visuel à effet... Lire l'avis à propos de Radio Days

3 1
Avatar K1000
8
K1000 ·
Bande-annonce
5.8

Critique de Memory Lane par K1000

Memory Lane ressemble à une mosaïque de personnages tous animés par un sentiment de perte inexorable. Rien ne se passe. Mikhaël Hers filme l'ordinaire et les creux de la vie mis en relief par le mois d'août, mois d'attente par excellence ; mais, bercé par une mélodie minimaliste et pure, le spectateur est vite envahi par la nostalgie de ces moments de vie passés. Lire la critique de Memory Lane

2
Avatar K1000
7
K1000 ·
Bande-annonce
6.1

Critique de L'Homme qui voulait vivre sa vie par K1000

L'adaptation du roman de Douglas Kennedy est un très beau thriller à la photographie splendide. De même, Romain Duris est flamboyant et irradie l'écran de sa présence. Il n'y avait que lui pour interpréter un homme en dualité constante, en proie à la folie tout en ayant la fureur de vivre. A voir absolument ! Lire la critique de L'Homme qui voulait vivre sa vie

2 4
Avatar K1000
9
K1000 ·