Avatar Adam  Kesher

Critiques de Adam Kesher

Versus
  Suivre
Bande-annonce
5.7

On connaît la chanson

On a ici le sentiment de survoler une histoire bien connue -Avec pourtant 30 minutes de plus qu'en 1994-. Certes quelques scènes prennent plus le temps de nous balader dans la nature. Les plans sont magnifiques et les animaux sont bluffants. Mais que le film est bavard (le doublage est presque aussi crédible que La vie privée des animaux- même en VO) et le récit est convenu ! L'adaptation ne... Lire l'avis à propos de Le Roi Lion

1
Avatar Adam  Kesher
5
Adam Kesher ·
Bande-annonce
8.3

La réunification des deux Corées

PARASITE est une satire résolument actuelle. Une famille déséquilibrée par le besoin, comparablement à celle de la précédente Palme d'Or, UNE AFFAIRE DE FAMILLE. La rencontre de deux classes sociales opposées qui, reflétant la crise d'un monde à deux vitesses, ressemble à celle de BURNING. Au cinéma aujourd'hui, les regards se croisent et se multiplient quand ils se focalisent sur les travers... Lire la critique de Parasite

1
Avatar Adam  Kesher
9
Adam Kesher ·
Bande-annonce
6.8

Synthétique

Pourquoi Georges est-il obsédé par un blouson en daim ? Aucune raison (répondrait RUBBER). Sauf que ça devient sa raison de vivre. Il est détraqué par sa solitude extrême. Georges croit avoir un style de malade. Georges est en fait un grand malade. On rit avec sa violente démence, comme on exultait de l'humour macabre de THE VOICES. Jean Dujardin donne voix et vie à son blouson. Ryan Reynolds... Lire l'avis à propos de Le Daim

3
Avatar Adam  Kesher
7
Adam Kesher ·
Bande-annonce
7.9

Il était une fois en Chine

Mercredi 9 janvier, 19h45, c'est encore plein d'hésitation que je m'apprête à partir pour la séance de 20h. Obnubilé par mes petits et grands soucis, je n'étais qu'à moitié prêt à m'aventurer dans ce voyage de presque quatre heures. Mercredi 9 janvier, 20h, j'entre dans la salle. Avec une certaine naïveté qui me caractérise, j'ai laissé l'enthousiasme m'envahir, m'apprêtant à admirer les... Lire la critique de An Elephant Sitting Still

Avatar Adam  Kesher
9
Adam Kesher ·
Bande-annonce
6.1

Ne pas refaire les mêmes horreurs (1/2)

On peut constater que la production hollywoodienne souffre d'une certaine redondance, depuis un moment. Cependant ce serait un raccourci de ne condamner que le remake et de dénigrer l'exercice par principe. Certes, certaines copies se contentent de moderniser l’œuvre originale -et donc la dévaloriser-. On peut cependant trouver d'intéressantes inspirations dans quelques remakes et regretter... Lire la critique de Suspiria

1
Avatar Adam  Kesher
7
Adam Kesher ·
Bande-annonce
7.4

« With a chance to make it good somehow »

Critique croisée avec THUNDER ROAD Rien ne réuni vraiment l'officier Jimmy Arnaud (THUNDER ROAD) et Collin (BLINDSPOTTING). Mais il est intéressant de croiser leurs histoires. Tous les deux affrontent les fatalités de la vie. Toutes les difficultés de l’existence retombent sur le premier, le second est empêtré dans... Lire la critique de Blindspotting

Avatar Adam  Kesher
6
Adam Kesher ·
Bande-annonce
6.7

« With a chance to make it good somehow »

Critique croisée avec BLINDSPOTTING Rien ne réuni vraiment l'officier Jimmy Arnaud (THUNDER ROAD) et Collin (BLINDSPOTTING). Mais il est intéressant de croiser leurs histoires. Tous les deux affrontent les fatalités de la vie. Toutes les difficultés de l’existence retombent sur le premier, le second est empêtré... Lire l'avis à propos de Thunder Road

Avatar Adam  Kesher
7
Adam Kesher ·
Bande-annonce
6.5

De la dérive de la pensée

Moins une double critique qu'une réflexion menée autour de deux films sortis en cet été 2018, le billet suivant se focalisera sur un axe de lectures personnelles. Il pourrait s'étendre et se nourrir par bien d'autres œuvres et considérations. Mon appréciation personnelle de ces deux films, How To Talk to Girls at Parties et Under The Silver Lake, rejoignant ce qui a été beaucoup dit, il me... Lire l'avis à propos de How to Talk to Girls at Parties

Avatar Adam  Kesher
6
Adam Kesher ·
Bande-annonce
6.8

De la dérive de la pensée

Moins une double critique qu'une réflexion menée autour de deux films sortis en cet été 2018, le billet suivant se focalisera sur un axe de lectures personnelles. Il pourrait s'étendre et se nourrir par bien d'autres œuvres et considérations. Mon appréciation personnelle de ces deux films, How To Talk to Girls at Parties et Under The Silver Lake, rejoignant ce qui a été beaucoup dit, il me... Lire la critique de Under the Silver Lake

2 2
Avatar Adam  Kesher
7
Adam Kesher ·
Bande-annonce
6.5

De grandir libre, plutôt que livré à soi-même

Critique croisée avec CALL ME BY YOUR NAME Depuis toujours aux États-Unis le cinéma d'auteur s'intéresse grandement à sa jeunesse. C'est particulièrement vrai ces dernières années. Dans la lignée de Larry Clark, Harmony Korine, Noah Baumbach, Jason Reitman, Sofia Coppola et bien d'autres, Greta Gerwig et... Lire la critique de Lady Bird

1 4
Avatar Adam  Kesher
6
Adam Kesher ·