Écouter
Pochette A U R O R A

A U R O R A

(2014)
12345678910
Quand ?
6.7
  1. 1
  2. 7
  3. 11
  4. 22
  5. 37
  6. 67
  7. 93
  8. 77
  9. 28
  10. 8
  • 351
  • 32
  • 158
  • 10

Liste de morceauxA U R O R A

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:51)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:58)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:13)
- -
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:55)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(1:31)
- -
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:45)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:27)
- -
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:27)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:18)
- -
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:37)
- -
Critiques : avis d'internautes (4)
A U R O R A
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
J'ai monté le son, encore et encore

Autant qu'a pu le faire Eschaton d'Anaal Nathrakh, cet album m'a profondément ému par sa touche exacte entre ulta-violence et ultra-mélodie. Dérangeant, malsain, puissant, fort, prenant, violent, mélodique, rare, étonnant, sont là les premiers adjectifs qui me viennent à chaud. L'ensemble est réalisé dans une grosse teinte Ambient (et non Drone), avec des rythmes forts mis au premier plan,...

6
Avatar Simon Grolleau
8
·
Critique de A U R O R A par evea

ça s'adresse à ceux qui aime la (fausse) saturation, le larsen, la (fausse) répétition maitrisés. on a l'impression que __ mais en fait non, c'est juste bien maitrisé. La rondeur du son sur la saturation et les aigus full stereo est intéressante. je n'ai écouté que 3 morceaux, j’attends d'écouter l'album avec de bonnes enceintes acoustiques le son plus fort. Lire l'avis à propos de A U R O R A

Avatar evea
7
evea ·
Gare à l'acouphène

En grand amateur de musiques industrielles j'attendais beaucoup de cet album qui pourrait faire trembler les murs de mes voisins. Au final malgré quelques moments d'ultra violence auditive exquis je fus surpris d'en apprécier les moments de repos. Très beau dans ses silences, trop expérimental pour moi dans ses déchirements c'est dubitatif que je sors de cet album plein de qualité malgré tout,... Lire la critique de A U R O R A

Avatar Shanks-le-roux
6
Shanks-le-roux ·
Découverte
Aussi indigeste qu’un quintal de churros à l’aïoli.

Par Johann Trümmel “Il n’y a rien de plus facile que d’épater le bourgeois”, pavoisait Gaspar Noé, quand on lui demandait si le plan intravaginal d’une bite qui éjacule dans l’objectif de la caméra, dans Enter the Void, était « vraiment nécessaire ». Non, bien sûr, ce plan m’était pas nécessaire, mais il était bien pratique : à coup sûr, les mots « excès » et « mauvais goût » viennent à... Lire la critique de A U R O R A

5 4
Avatar Chro
2
Chro ·
Toutes les critiques de l'album A U R O R A (4)
Vous pourriez également aimer...