Écouter
Pochette Abyss

Abyss

(2015)
12345678910
Quand ?
7.4
  1. 0
  2. 0
  3. 2
  4. 6
  5. 19
  6. 44
  7. 116
  8. 184
  9. 52
  10. 6
  • 429
  • 79
  • 166
  • 7

Liste de morceauxAbyss

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:50)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:46)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:20)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:54)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:19)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:35)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:33)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:22)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:38)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:48)

Critiques : avis d'internautes (3)

Abyss
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Sea song (and distorsion back)

Odyssée Soudainement, une être difforme, mi-sirène mi-démone, se présente. Un, puis deux accords nous plongent, la tête la première, dans un océan de dissonances, d’entêtement, et de paradoxes. À ces sonorités abrasives, Chelsea Wolfe oppose une voix suave, douce et envoutante, surnageant entre ces feedbacks. Tranchante, aux travers des voiles... Lire l'avis à propos de Abyss

3
Avatar Rainure
7
Rainure ·
Découverte
Critique de Abyss par Dolly Wood

Chelsea n’est, encore une fois, clairement pas venue pour foutre l’ambiance et faire tourner les serviettes. Et c’est tant mieux, car c’est aussi pour ça qu’on l’aime. Abyss porte bien son nom car il est sombre, pesant et lancinant . Dès la première écoute, il donne envie de s’y attarder, de fermer les yeux pour en apprécier les aspérités et les grincements. Difficile d’être surpris quand on...

9
Avatar Dolly Wood
8
·
Critique de Abyss par trevorReznik

Une sorte de doom version folk. A moins que ça ne soit de la folk version doom. Un peu comme si Portishead (je dis ça parce que certaines ambiances m'ont régulièrement fait penser à l'excellent dernier album du groupe de Bristol) s'essayait au style de Neurosis. Et bizarrement, ça fonctionne vraiment pas mal. En tout cas sur la bonne moitié des titres (en début et en fin d'album). Au milieu,... Lire l'avis à propos de Abyss

Avatar trevorReznik
7
trevorReznik ·
Toutes les critiques de l'album Abyss (3)