Avis sur

Aventine par LoutrePerfide

Avatar LoutrePerfide
Critique publiée par le

Agnes Obel est une artiste Danoise qui est parvenue à cartonner un peu partout dans le monde avec son premier album, Philarmonics. Considérant que la demoiselle est plutôt réservée et que le succès rapide aurait pu lui faire monter la tête ou tout simplement lui mettre une pression trop importante, ce second album est attendu mais aussi redouté. Si elle a eu tout son temps pour préparer et écrire son premier album, elle a du s'employer et travailler autrement pour préparer et sortir ce second album, Aventine. Sans trop faire de bruit niveau marketing et grâce à un nouveau single efficace, le hype est néanmoins considérable. Son album était d'ailleurs en écoute intégrale sur iTunes quelques jours avant la sortie officielle, largement de quoi se faire une bonne idée de la qualité de cet album.

Si son premier album a pris beaucoup de monde par surprise, cet album confirme et affirme le talent de la demoiselle. Dès le sublime Chord Left, le ton est donné, cet album sera serein ou ne sera pas. Cet instrumental est une excellente introduction à ce que l'on rencontrer au fur et à mesure de cet album, ce voyage gracieux et lancinant qui bercera nos pensées et nous emmènera tout doucement à un état de quiétude digne de Riverside du premier album sans trop que l'on s'en aperçoive. Fuel to Fire n'est pas incendiaire, loin de là mais il est juste incandescent en terme de classe et d'ambiance. Les arrangements font mouche, la voix est belle, on est en terrain connu! Les ingrédients du succès du premier album sont là mais avec un effort tout particulier apporté à l'ambiance et à l'aspect album. On est loin d'une simple collection de ballades sombres qui nous propulsent dans un univers bucolique et sombre comme sur Philarmonics.

Dorian est un autre titre superbe, plus posé, voire intimiste qui se dévoile tranquillement au fil des notes de piano et des jolies intonations d'Agnes. Aventine est un autre titre magnifique qui s'enchaine parfaitement avec le pénétrant Run Cried The Crawling. Cet album est vraiment particulier, à la fois dépouillé et sobre il est aussi intense et relativement complexe dans sa mise en place d'un univers et dans l'élaboration de celui-ci. Rien n'est noir ou blanc, tout est gris, sans que l'on s'en rende compte, on est sous le charme et il est difficile de parler d'écoute passive ou simple concernant cet album. The Curse est un autre titre majeur pour cet album, single de son état, il est plus guilleret malgré son titre menaçant.

Cet album est assez difficile à appréhender sur une seule écoute et il en faudra quelques unes pour se rendre compte que l'album est complexe, limpide et cohérent malgré l'absence de gros single destiné à faire vendre des voitures ou à faire le buzz sur Youtube. Si les qualités musicales et d'arrangements d'Agnes sont intactes, il y a un autre très gros point fort de cet album, les paroles. Asbtraites, elles sont presque aussi subtiles que du Tori Amos, période Under The Pink ou Litle Earthquakes. Il n'y a pas à dire, cet album est une classe au dessus du précédent que ce soit qualitativement ou au niveau de la production. Il n'y a aucun titre bouche trou ou à côté de la plaque, même si on peut se demander si l'on a déjà entendu un refrain ou un air de piano quelque part, après de multiples écoutes on arrive parfaitement à distinguer les titres et à les dissocier dans notre esprit.

Le final de l'album est plus contemplatif qu'autre chose mais c'est volontaire et bénéfique à l'ensemble. Trop de douce noirceur et de plénitude tue l'ambiance après tout. Smoke & Mirrors était déjà connu pour être un titre live bonus du précédent album et il prend aussi une autre dimension en version studio une fois remis dans son contexte. Difficile d'être déçu par cet album tant il apporte d'éléments positifs et de raffinements à la douce alchimie musicale que nous propose Agnes Obel. Véritable plaisir pour nos oreilles mais aussi pour notre tête, cet album est une franche réussite qu'il convient d'écouter dès que possible, au calme, en buvant un verre tranquillement au bord d'une cheminée que l'on imagine chatoyante. C'est un album parfait pour la saison qui s'annonce, de quoi nous motiver à rester à la maison au chaud mais tout en voyageant dans nos pensées. Magique!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 912 fois
19 apprécient

LoutrePerfide a ajouté cet album à 1 liste Aventine

Autres actions de LoutrePerfide Aventine