👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

J'ai vécu une expérience originale aujourd'hui. J'ai téléchargé (légalement) l'ALBUM du jour (de l'année pour certains) à savoir " Black city parade" le nouvel album d'Indochine.
Sitôt dans mon ipod, casque sur les oreilles. en quelques minutes j'avais de nouveau dix-sept ans, j'étais redevenu adolescent, je me trémoussais comme un malade, emporté par le flot des guitares électriques, des envolées pops des synthés et m'identifiant évidemment aux paroles toujours aussi allusives de Nicola Sirkis.
Cette douzième livraison est-elle vraiment aussi formidable qu'on le dit ?
Pour ceux qui aiment Indochine, il est évident que ce CD est un sommet dans leur discographie, la quintessence de leur trente années de tubes. Nous sommes en terrain connu. Indochine fait de l'Indochine mais le fait ici comme jamais. La production est belle, soignée, euphorisante (malgré des thèmes pas trop rigolos comme la difficulté de s'intégrer quand on est un ado homo, les combats contre les inégalités, ...). L'écoute du disque donne une envie irrésistible de foncer acheter son billet pour leur futur concert, moment où l'on partagera au milieu d'une foule endiablée toute cette énergie communicative.
Ce qui est bluffant tout de même, c'est qu'après trente ans de carrière, le groupe (certes recomposé) arrive encore à surprendre et à innover (un peu). Ainsi chacun des morceaux débute par une intro surprenante et qui accroche l'oreille, souvent en total décalage avec la suite (certains diront que ce sont des loops de Garage band, mais ce sont des mauvaises langues). Et puis il y a, pour moi, LE morceau phare de cet album, "Wuppertal" (ville natale de Pina Bausch), morceau le moins "Indochine" du CD qui surprend par la tonalité un moment gravissime de la voix du chanteur mise judicieusement en avant, mais aussi par le son et les arrangements assez inhabituels.
pilyen
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 9 ans

Black City Parade
Psychedeclic
8

Monsieur Sirkis, vous êtes bien urbain !

Certains seront contents de l’apprendre : "Black City Parade" sera sans doute le dernier album d’Indochine. Parce que Sirkis a cinquante balais, parce que ça fait déjà trente ans que ce groupe...

Lire la critique

il y a 9 ans

9 j'aime

Black City Parade
Aske
7

Avant j'étais aigrie, mais ça, c'était avant. Mais toujours un peu quand même.

Plaçons le contexte: fan depuis quelques années déjà, je considère que l'âge d'or était l'époque Alice&June, tant pour le concept de l'album, que pour la qualité des concerts, et tout ce qu'il y...

Lire la critique

il y a 9 ans

8 j'aime

1

Black City Parade
Ominae
9

Indo forever.

Pas besoin d'en faire des tonnes pour expliquer à quel point ce nouvel album est une merveille. Au dessus du précédent (La république des météors), Black city parade est parfait de cohérence du début...

Lire la critique

il y a 9 ans

5 j'aime

4

Habibi
pilyen
4
Habibi

Bibi n'a pas aimé

Il y a des jours où j'ai honte, honte d'être incapable d'apprécier ce qui est considéré comme un chef d'oeuvre par le commun des mortels. A commencer par mon libraire spécialisé BD qui m'a remis...

Lire la critique

il y a 10 ans

33 j'aime

7

Grand Central
pilyen
3

Grand navet

J'ai vu le chef d'oeuvre de la semaine selon les critiques. Hé bien, ils se sont trompés, c'est un navet et un beau ! Cette fois-ci, ils ont poussé le bouchon tellement loin qu'ils risquent d'être...

Lire la critique

il y a 8 ans

25 j'aime

18

Bohemian Rhapsody
pilyen
5

Heureusement qu'il y a une prothèse dentaire...

Pas de chance pour le cinéma, le biopic sur Freddy Mercury cumule beaucoup de défauts et offre au final un film banal et quasi hagiographique. Rassurons les futurs spectateurs, aucune idée...

Lire la critique

il y a 3 ans

22 j'aime

1