BLUZZ BLIZZARD

Avis sur Blizzard (EP)

Avatar Flagblues
Critique publiée par le

FAUVE est le nouveau Klapisch version musique. C'est jeune, cool, "la vie c'est trop dur", ce genre de choses. Alors comme pour l'auberge espagnole et sa suite, ça souffre de gros défauts.

En essayant d'oublier le fait que les lycéennes trop cools et 'différentes' mettent des liens youtube de ce truc en changeant leur photo de profil, essayons de creuser un peu. (parce que ce n'est pas vraiment un défaut ça)

Oui c'est chouette que quelqu'un qui chante en français ait en 2013 ce qui ressemble à de la créativité, parce que c'est pas avec le nouvel album de Benjamin Biolay qu'on va aller se consoler (bon il y a des sorties plus intimes comme Betrand Belin ou Mendelson, mais ce n'est pas vraiment connu). Ici notre ami nous parle de sexe, du manque d'amour chez les jeunes de l'IESEG et sciences po, de comment on est effacé dans cette société trop pourrie "comme une vache qui regarde le train".
Moi j'en ai marre des gens qui disent que le métro pue la pisse, c'est pas vrai connard à vespa, à part si tu vas trop loin sur certains quais, mais dans les rames ce n'est pas vrai ou très rarement.

Sur des instrus parfois pas trop mal foutues je le reconnais même si pleines de gimmicks et un peu simplistes, FAUVE se fait le porte parole d'une génération et utilise le spoken word comme flow. Les mots vont très vite et les gens n'ont pas l'habitude d'entendre ça alors ils crient vite au génie. Baise les gens. "Et même si je sais que je suis loin d'être parfait, passer du temps avec toi, c'est déjà tellement pour moi" : oui dans ta lettre d'amour mon gars moi je trouve ça niais. Rub A Dub est une catastrophe, que ce soit les paroles (je suis trop un connard je te mérite pas meuf mais je t'aime trop trop) ou l'instru : des accords de guitare indigestes avec une ligne de basse inutile.

Ils devraient faire plus d'humour comme dans 4000 Îles (pas sur cet EP, ils savent pas sélectionner). Sans humour, seule Kané s'en sort à peu près pour moi malgré un début tout à fait affreux. Il est amusant de constater que le chanteur chante plus juste quand il parle (traduction : il ne sait pas chanter). Nuits Fauves alterne entre le débile et le médiocre (tout en étant bien meilleure que Rub a Dub), ça m'énerve que les gens (ceux qu'on baise souvenez vous) trouvent que "Promis juré qu’on la vivra notre putain de belle histoire" c'est trop beau oulala, parce que franchement ça ne l'est pas, c'est de la fausse poésie pour étudiant demeuré et bourré.

J'écouterai l'album quand il sortira pour confirmer ma première impression, mais je pense avoir déjà compris le fonctionnement.
FAUVE un buzz compréhensible mais exagéré, ça essaye souvent d'être fin mais c'est en fait trop souvent con (je ne vous conseille pas la version longue de Blizzard) et puis les gens qui instagrament leurs clips vous savez.
Nique sa mère le blizzard, faisons comme ça.

Un petit mot sur le single Voyou : Non seulement je n'aime pas ce groupe ("c'est pas un groupe c'est un collectif" — ouais bon on s'en fout) mais en plus ils empirent. Jamais Schubert n'a été aussi mal samplé, on dirait vraiment des collégiens qui s'amusent avec leur échantilloneur tout neuf. Et je ne parlerai pas des paroles.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 6052 fois
200 apprécient · 28 n'apprécient pas

Autres actions de Flagblues Blizzard (EP)