Écouter
Pochette Ces gens-là

Ces gens-là

(1966)
12345678910
Quand ?
8.4
  1. 5
  2. 4
  3. 6
  4. 5
  5. 22
  6. 69
  7. 277
  8. 910
  9. 969
  10. 449
  • 2.7K
  • 244
  • 374
  • 8

Liste de morceauxCes gens-là

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:42)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:37)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:25)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:46)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:45)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:15)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:37)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:45)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:42)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:48)
Critiques : avis d'internautes (3)
Ces gens-là
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
6 ciels bleus et 4 grisailles

C'est très difficile de noter cet album, je vais plutôt donner mon avis. Il y a 6 chansons incroyables, à classer tout en haut des merveilles de Brel. Mais il y a aussi Grand mère, l'âge idiot, les berges et le tango funèbre. Ces 4 chansons sont tout à fait oubliables et m'ont beaucoup ennuyé. Mais bon sang, que les six autres sont incroyables. Que ce soit les paroles ou l'interprétation,... Lire l'avis à propos de Ces gens-là

Avatar Foolly
8
Foolly ·
Découverte
Ton Jacques retourne en enfer

1966 : Jacques Brel est alors au sommet de son art, il a récemment sorti des chansons comme Amsterdam et livre deux albums phares, d'abord Les Bonbons puis surtout Ces gens-là. Cette année-là marque aussi sa décision d'abandonner la scène et il donnera un dernier récital à Roubaix en 1967 après une tournée d'un an. D'abord...

38 3
Avatar Docteur_Jivago
9
·
Godverdomme

D'abord...lui D'abord, petit, j'ai vu Brel à la télé. L'éternel, avec son costard noir et sa bouche énorme. J'étais subjugué, totalement aimanté par le bonhomme, ses bras, ses mains qui dessinaient ses mots, ses R. Je ne savais pas qu'il était belge. Je crois que je ne savais pas que la Belgique était un pays à cette époque.... Lire l'avis à propos de Ces gens-là

45 16
Avatar DjeeVanCleef
9
DjeeVanCleef ·
Toutes les critiques de l'album Ces gens-là (3)