Écouter
Pochette Comment c'est loin (OST)

Comment c'est loin (OST)

(2015)
12345678910
Quand ?
7.1
  1. 19
  2. 11
  3. 17
  4. 50
  5. 125
  6. 401
  7. 1277
  8. 1297
  9. 425
  10. 142
  • 3.8K
  • 326
  • 201
  • 17

Liste de morceauxComment c'est loin (OST)

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(1:44) Skread
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:58) Akhenaton & Wiley
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:40)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:29) OrelSan
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:56)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(1:42) Skread
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:12)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:06) Gringe
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:37)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:39)
Match des critiques
les meilleurs avis
Comment c'est loin (OST)
VS
Comment c'est moyen

J'aime beaucoup les Casseurs. J'avais écouté Orelsan en boucle, puis le premier album du duo pendant plusieurs mois. A chaque fois il m'a semblé qu'il fallait que je les écoute plusieurs fois pour vraiment apprécier leurs albums. Mais là, j'ai l'impression d'avoir écouté les morceaux rejetés d'Orelsan et Gringe Sont les Casseurs Flowteurs. Déjà leurs instrumentations ressemblent à de la variété sur quasiment tout les morceaux. On peut aimer la variété, ce n'est pas mon cas. Le...

8 6
l'incarnation des valeurs du courage

ge rien compris et je coné ri1 au rap, Un film de jeunes "gauchiste" complètement désabusés et erreintés jusqu'à la moelle par tous les codes de la modernité Orelsan joue très bien l'incarnation du héros moderne du "jeune et con" ("puisqu'on est JEUNE ET CON puisqu'on est vieux et fou dixite damien saez xd) qui est en fait une sorte d'anti-héros complet! Je rappelle quand même que Orelsan, moi je l'ai connu grâce à sa chanson 'sale pute' : il en a fait du chemin depuis... Lire la critique de Comment c'est loin (OST)

Critiques : avis d'internautes (9)

Comment c'est loin (OST)
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
C'est toujours une critiques des C.F

La voilà ! Ma seconde critique des Casseurs Flowters est là (oui oui, le jour de sa sortie !). Voilà le seconde album de Orel et Gringe, composé avec leur "instrumentalisme", Skread. Cet album est aussi la bande-originale de leur film :"Comment c'est loin". Que dire de cet album ? Sombre. C'est le premier mot qui me vient à l'esprit après cette écoute. Outre l'un ou l'autre morceau... Lire l'avis à propos de Comment c'est loin (OST)

24
Avatar Henri_Gillard
8
Henri_Gillard ·
Le plus grand magasin c'est Wondercash

Des bonnes trouvailles ("À l'heure ou je me couche"), des kiffs qui rappelle "Gringe et Orelsan sont les casseurs flowters" ("Wondercash"), un peu d'amertume ("Si c'était si facile" et "J'essaye, j'essaye"), voire carrément touchant ("quand ton père t'engueule") parsemé d'instrus de skread - car faut pas oublier que c'est bien un OST. Un album qui n'est pas vraiment un album, mais pas... Lire la critique de Comment c'est loin (OST)

9
Avatar Moscow
7
Moscow ·
Critique de Comment c'est loin (OST) par Marcel Kunwu

Ce qui marque le plus, dans le film d'OrelSan, c'est la musique des Casseurs Flowters. Riche de plein de morceau aussi bon que dans leur album studio (En boucle, Freestyle Radio Phoenix, Si facile), un album de rap au top. Lire l'avis à propos de Comment c'est loin (OST)

Avatar Marcel Kunwu
6
Marcel Kunwu ·
Découverte
Viol du bouton "replay"

Je l'écoute en boucle en boucle en boucle en boucle... Si c'était si facile de faire un album et un film de cette qualité tout le monde le ferais... L'histoire des casseurs est loin d'être inachevé ! Lire l'avis à propos de Comment c'est loin (OST)

7
Avatar Brice Dussaux
10
Brice Dussaux ·
Merci pour tout.

Doux souvenir d'il y a à peu près un an où un pote m'a fait découvrir le rap. J'avais déjà entendu parler de ce style de musique... Par les "grands" du rap comme Booba ou Kaaris je me disais que le rap était un genre qui ne méritait pas d'être exploité. Continuant dans mon délire je refusais même de m'y plonger quand les Casseurs Flowters sont apparus dans ma vie avec cette B.O. j'ai eu un... Lire la critique de Comment c'est loin (OST)

Avatar Malociné
10
Malociné ·
Toutes les critiques de la bande originale Comment c'est loin (OST) (9)
Vous pourriez également aimer...