Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Écouter
Pochette Damnation

Damnation

(2003)
12345678910
Quand ?
7.7
  1. 0
  2. 0
  3. 0
  4. 6
  5. 11
  6. 43
  7. 152
  8. 259
  9. 135
  10. 49
  • 655
  • 85
  • 103
  • 5

Liste de morceauxDamnation

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(7:43)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:49)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:49)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:15)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:32)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:20)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:38)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:07)

PostsDamnation

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur cet album ?
Critiques : avis d'internautes (6)
Damnation
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
La face cachée d'Opeth

De quoi décontenancer tous les fans d'alors. Un album qui oubli totalement la distorsion en soutien rythmique. On la retrouve légère et uniquement disposée en lead. Mellotron en avant, orgues légers, piano électrique, absence de chant guttural, mélodies qui sans être trop alambiquées sont parsemées de courts breaks inventifs à l'acoustique ou à la sèche et surtout pas de double grosse caisse !.... Lire la critique de Damnation

1
Avatar # YMC
7
# YMC ·
Découverte
Opeth, épisode 6B (7 pour les intimes) : musique de chambre froide.

Pour les éventuels farfelus qui liraient dans l'ordre toutes mes critiques sur la discographie du groupe (mon premier projet d'intégrale critiquée !), vous êtes ici en terrain connu. Pour les autres, et une fois n'est vraiment pas coutume, je vous conseille au moins de lire ceci http://www.senscritique.com/album/Deliverance/critique/17896826 d'abord. Passé ce petit préambule, reprenons....

9
Avatar Krokodebil
8
·
L'influence Steven Wilson

La première partie du projet Deliverance/Damnation étant beaucoup plus axée sur le Death Metal, c'est beaucoup plus le groupe Opeth qui s'est occupé de la composition celle-ci, Steven Wilson étant moins connaisseur du genre (il l'avoue lui-même dans une interview qu'il fait avec Akerfeldt, trouvable sur YouTube (mais je ne sais plus où)). Mais pour ce deuxième album du projet, on... Lire la critique de Damnation

1
Avatar Maxou140
8
Maxou140 ·
Critique de Damnation par Nicolas Dritsch

Mikael Åkerfeldt et Steven Wilson sont comme cul et chemise, rapidement ils se sont influencés mutuellement. Damnation est marqué par de nombreux tics d'arrangements que l'on peut entendre sur les Porcupine Tree du début des 00's. La place prépondérante du Mellotron, les effets sur la voix type "radio", les sons des guitares PRS noyées dans le delay ou la reverb, les chœurs planants...etc. Cela... Lire l'avis à propos de Damnation

1
Avatar Nicolas Dritsch
8
Nicolas Dritsch ·
Critique de Damnation par diegowar

Aïe, alors que je pensais apprécier de mieux en mieux le groupe, voilà que je tombe sur cet album... je ne sais même pas si je peux encore appeler ça du metal progressif, peut-être plus du rock progressif, enfin en tout cas j'aime encore moins bien que leurs deux premiers albums. Windowpane : 5 In My Time of Need : 5 Death Whispered a Lullaby : 4 Closure : 4 Hope Leaves : 4 To Rid the Disease :... Lire la critique de Damnation

Avatar diegowar
4
diegowar ·
Toutes les critiques de l'album Damnation (6)
Vous pourriez également aimer...