Dans la boue electrique

Avis sur Electric Mud

Avatar educharm
Critique publiée par le

Sacrifié sur l'autel des classifications, des étiquettes musicales ? Le public aime qu'on lui donne ce qu'il souhaite. Le puriste du Blues veut du Muddy Waters, et Muddy Waters c'est le Blues de Chicago au sens strict. C'est l'electrification de Patton, Johnson et autres demi-dieux : L'Histoire n'aime pas les chemins sinueux.

Force est cependant de constater que la réalité est plus complexe que les idéaux esthétiques qui voient Muddy Waters comme l'incarnation historique du paysan noir du Mississippi qui débarque à Chicago pour bosser à l'usine et qui crie son malheur d'une voie éraillée : une musique sobre et poussiéreuse comme les rues fantasmées des bas quartiers de Chicago.

En 1968, Marshall Chess, qui a hérité du label historique fondé par son père veut relancer la carrière de Muddy Waters dont les Blues sempiternels s'estompent parmi les impros détonnantes de 15 minutes des groupes psychédéliques de l'époque.

Plus qu'un album, c'est tout un concept sonore en 8 pistes. Phil Upchurch, prestigieux sideman auprès des plus grands Jazzmen nous envoie un son de guitare criard, impétueux, un fuzz décapant, encadré par une basse martelée, lourde, si lourde, à faire trembler les vitres. Une batterie cinglante, des parties de synté qui viennent s'ajouter à la confusion générale : Une claque sonore qui te déferle en pleine face.

Les titres : Des standards, revisités avec un talent incroyable. Les très grands Mannish Boy et Hoochie Coochie Man sont tout simplement parfaits. Une reprise des Stones pour boucler la boucle de l'histoire musicale. Une seule critique pourrait être fait à l'album et tient de son principe même. Le critique pointilleux que je me dois d'être en la circonstance avancerait que malgré un rendu fantastique, Muddy Waters fait du Muddy Waters et s'est simplement fait surimposer un fond sonore inattendu. En effet, ce dernier n'a pas vraiment cherché à rentrer dans le jeu instrumental proposé par ses musiciens.

A mon avis cet album est bien trop méconnu pour sa qualité, les critiques n'ont pas su en saisir sa force. Cependant le jalon est bien posé et son incroyable richesse sonore se retrouve dans les meilleurs Led Zep. Il est sûr que Electric Mud à ouvert une porte, dégagé un sentier certe méconnu mais qui vaut la peine d'être emprunté.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1150 fois
9 apprécient

Autres actions de educharm Electric Mud