👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

La sortie d’un album de Nightwish est toujours un événement dans la sphère metal, surtout avec ses quelques changements de chanteuse tout au long de son histoire. Nous avons eu Tarja the First, que tout le monde a toujours un peu en tête, puis Anette the Second, plus controversée qui a divisé la communauté de fan, mais qui a quand même apporté une touche de nouveauté popisante et, enfin, Floor Jansen. Quelle attente envers cette dernière ! Une voix puissante, l’énergie furieuse d’une amazone prête à combattre, un spectre vocal juste hallucinant qui peut allier les deux ères précédentes. Franchement quelle incroyable opportunité pour le groupe d’aller au bout de ses limites, d’attaquer des contrés inexplorées jusqu’à lors. Et pourtant …

Je voudrais donc m’adresser à toi Floor, pourquoi n’as-tu pas montré ton âme guerrière ? Pourquoi ne nous en as-tu pas mis plein les oreilles (dans le bon sens du terme j’entends) ? Pourquoi n’as-tu pas allié ta puissance vocale, ton chant plus dur et crié avec le lyrique que tu sais si bien faire ? Ta voix de tête l’as-tu oubliée ? Bien sûr nous t’entendons par moment donner un peu de relief mais sur la plus grande partie de l’album, tu nous montres juste quelque chose qui est la base de ce que tu sais déjà faire. Ton ton est plus doux que d’habitude, c’est vrai. Plus grave aussi. Mais voyons il y avait de quoi faire. Un vrai duo avec Marco par exemple, que nous n’entendons pas beaucoup d’ailleurs, aurait ajouté une telle dimension épique ! Les seuls moments où vous chantez tous les deux j’ai l’impression qu’il est juste là pour être en arrière-plan.
Aussi aurions-nous pu avoir un moment aussi puissant que ce Ghost Loves Score live et qui file des frissons à chaque écoute? C’est vrai que ta manière de chanter peut être rafraîchissante sur cet album, comme par exemple sur Elan qui me fait penser à une belle journée d’été ensoleillée à voler à travers les nuages. Je trouve cette chanson vraiment facile d’accès et agréable à écouter (même si elle est décriée). Mais voilà c’est un peu ça sur tout l’album, ton chant reste très simple et loin de ce que tu sais faire. Tu fais un peu comme ton camarade leader Tuomas tu me diras, qui se repose un peu lui aussi…

Oui toi aussi Tuomas j’ai vraiment l’impression que tu es resté dans ton petit fauteuil, sous une bonne couverture chaude et douillette avec ton café bouillant sur ta table. Cet album est bon c’est vrai. Mais où vois-tu l’originalité dans tout ça ? Tu ne nous as fait que du Nightwish. Les mêmes choses encore, les mêmes riffs à la guitare (frappant sur Yours is an Empty Hope qui ressemble vraiment à Dark Chest of Wonders, même structure, accords pratiquement identiques), toujours cette patte Tuomas à l’orchestration reconnaissable entre mille qui n'avance pas. Pourtant tu as deux nouveaux membres dans le groupe. Il aurait pu se passer tellement de choses, un nouveau Nightwish aurait pu naître, surprenant, nous emmenant sur des terres vierges et inédites, nous faisant voir la biologie d’un œil émerveillé, qui nous transporte dans une toute nouvelle atmosphère. Tu nous avais promis un retour aux sources. Un nouvel Oceanborn si je me souviens bien. Mais dis-moi t’es-tu arrêté en route ? Once ce n’est pas si loin que ça. Cet album que tu nous présente aujourd'hui aurait pu être son petit frère, assez accessible comme lui, bien heavy par moment, gardant ta touche symphonique efficace. Mais voilà du déjà-vu. Très loin d’un Oceanborn assez novateur et complexe. Pourtant je dois bien avouer que tu as dû te lever de ton siège pour un moment, on voit que tu as réussi à t’activer. The Greatest Show on Earth. Franchement pourquoi as-tu fait ça juste en fin de l’album ? Pourquoi tout l’opus n’a pas été aussi bien que cette dernière piste. Pourquoi ne nous as-tu transportés que durant ces 24 dernières minutes ? Cet espace infini calme, immense, ce Big Bang explosifs, ces prémices de la Terre qui se laisse coloniser, ce temps où arrive l’Homme avec ces cœurs magnifiques et ces musiques de tous genres et époques qui se confondent en une seule. Pourquoi cette originalité ne s’est pas retrouvée sur tout cet album ? Vraiment, c’est dommage… Pourtant je vais quand même te dire que ton album est bien et que je l’ai aimé.

Effectivement, j’ai aimé cet album. Malgré cette déception après une longue attente et toutes ces promesses (ce qui amène forcément à une plus grande critique), j’ai accroché car ça n’en reste pas moins du bon Nightwish, même s’il est trop lisse. J’ai adoré cette guitare acoustique sur Weak Fantasy. Ainsi que ce doux moment sur Our Decades in the Sun. J’aime la voix de Floor en elle même. C'est pourquoi j’attends les live avec impatience, on pourrait voir une tout autre dimension de ces compositions. Ainsi, malgré tout, je l’écoute joyeusement, même si je pense qu’il ne fera qu’un temps, on s’en lassera. En espérant que le prochain soit de la pure bombe atomique qui restera dans les mémoires pour les décennies prochaines.

StrangeMachines
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Albums 2015

il y a 7 ans

2 j'aime

Endless Forms Most Beautiful
CindyM
7

We were heeeeeeeeere!

Comme le laisse entendre son titre, tiré d’une citation de Darwin extraite de l’ouvrage De l’Origine des Espèces, ce nouvel album de Nightwish est dédié à la science, à la théorie de l’évolution et,...

Lire la critique

il y a 7 ans

8 j'aime

Endless Forms Most Beautiful
JeanBeudebois
4

Hold your light but you're not beautiful...

Si les compositions sont - au mieux - sympathiques mais le plus souvent bancales, NIGHTWISH se paie le luxe de nous ramener dans les années 90. Il le fait, non pas par ses compositions mais par la...

Lire la critique

il y a 7 ans

4 j'aime

Endless Forms Most Beautiful
Erset
5

Endless Bof Most Pas Terrible

Je m'ennuyais, alors je me suis dit : "Tiens, et si je faisais une critique du dernier Nightwish ?" Enfin, "critique". J'y connais franchement pas grand-chose en musique, mais bon, SensCritique ne...

Lire la critique

il y a 7 ans

3 j'aime

2