Critique de Nathan

Avis sur Enfants terribles

Avatar Athénée_de_Chimay
Critique publiée par le

Avertissement : Ce texte a été rédigé par un élève dans le cadre de son cours de français, dans la période du confinement de mars-avril 2020. Soyez indulgents et polis dans vos commentaires.

Cet album du collectif Rennais, sorti en 2017, est composé principalement par Foda C et Lujipeka, les deux interprètes du morceau sorti un an avant : « Les prélis ». Dans cet album, les deux rappeurs approfondissent les thèmes précédemment abordés dans le single et font quelques références à ce dernier avec des phrases comme : « Alakazam comme seul ami » qui fait référence à « Roucarnage comme seul ami » qu'on pouvait entendre dans le single.

L’album se décompose en 3 parties :
• La première partie se compose de sons électro assez légers comme « Talkie-Walkie » ou « Woohoo » qui rappellent les sons du dernier album du groupe, « Clubbing for Columbine ».
• La seconde partie se compose de sons sur des instrus plus rock comme « Fireworks » ou « Dans ma chambre ».
• La troisième se tourne davantage vers le slam avec des flows plus parlés. Ce sont les sons comme « Caméléon » « College rules », ou « Château de sable ». Dans ces sons, on change souvent d’ambiance comme dans « Caméléon » quand Foda C se prend pour Donna Summer dans « I feel love ».

Dans cet album, certains thèmes sont assez présents, et nourrissent l'inspiration des deux rappeurs. Voici trois thèmes qui sont souvent évoqués dans les paroles des chansons, et qui m'ont paru particulièrement intéressants :

Je suis Charlie :
Le mot Charlie vient du mouvement « Je suis Charlie » suite aux attentats de Paris en 2015, qui se caractérisait par un hashtag et un logo sur les réseaux sociaux. Colombine utilise ce thème pour plusieurs de leur chansons car pour eux rien ne change après ces attentats. Ils l’expriment dans des phrases comme : "un couteau dans la poche pendant l’état d’urgence" ou encore "j’évitais la foule avant les attentats" ce qui signifie que les attentats ne changent rien à leur mode de vie, même avant les attentats, ils restaient dans leurs chambre et évitent la foule. Ils pensent que tout le monde se ressemble maintenant et pense pareil donc ça devient un prérequis d’être « Charlie ». Je pense personnellement que beaucoup de personnes, comme exprimé dans leurs chansons, orientent leurs manière de vivre en fonction de l'opinion d’autres personnes.

Chambre :
Les membres de colombine refusent ce que la société a à leur offrir : ils décident donc de rester dans leurs chambres comme le personnage principal du livre « enfant terrible » de Jean Cocteau, Paul, qui, au lieu de sortir de sa chambre, préfère s’inventer un monde dans sa chambre. Ils disent que dans notre chambre, nous ne sommes pas la même personne,on s’assume entièrement. Ils s’inventent donc comme Paul une nouvelle vie dans leurs chambres, inspirées par les jeux vidéo. C‘est le cas dans la chanson « Dans ma chambre » ou Foda C dit : j’vends d’la cocaïne dans ma chambre », s'inspirant de GTA 5.

L’Amour :
Lujipeka et Foda C évoquent davantage leurs relations amoureuses et sexuelles que dans les autres albums. Dans « Temps électriques » on sent chez Lujipeka un regret envers une relation passée, ou encore avec Fireworks dans cette phrase:« elle me déclare sa flamme auprès d’une flaque d’essences » : une métaphore qui signifie que Lujipeka n’a pas envie de s’engager dans une relation car s'il l’accepte, la flamme va se mélanger a l’essence et va tout faire exploser.

En conclusion, l’album mélange hip-hop, rock et rap, et ce mélange donne quelque chose d’unique et magique. Ma note sur l’album est de 9/10.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 68 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Athénée_de_Chimay Enfants terribles