The Dream Synopsis

Avis sur Everything You've Come to Expect

Avatar Marine  Notule
Critique publiée par le

Après huit ans d’attente (moins que ça en fait car je ne les ai découvert que tardivement), je recevais le 1er avril, à 1h03, une notification ITunes m’informant que ma précommande d’Everything You’ve Come to Expect était disponible (je vous entends déjà les puristes, j’irai acheter la version CD ce week-end).
Euphorique, je me suis alors laissée happer par leur univers dès la sixième heure ce matin.

A l’image de leur nouveau look plus californien que londonien, Everything You’ve Come to Expect marque un tournant artistique pour The Last Shadow Puppets par rapport à leur précédent The Age of the Understatement.
Dans leur nouvel opus, TLSP a délaissé les balades mélodramatiques des années 60 pour se diriger avec harmonie vers une vibe soft-rock très seventies.
Les ambiances froides et céleste du premier album ont laissé place à des morceaux plus doux bien que toujours aériens. On retrouve en effet cette ambiance cinématographique et très imagée tant appréciée dans The Age of the Understatement.
Parfois soul (Dracula Teeth, The Element of Surprise), épisodiquement électrique (Miracle Aligner) et souvent expérimental, TLSP tente de se diversifier tout en préservant leur patte pop qui leur est propre avec des pistes puissantes comme Aviation ou She Does the Woods.
Mention spéciale pour The Dream Synopsis qui pour moi est de loin le titre le plus abouti, et qui avec Pattern et Used to Be My Girl nous replongent dans ce flegme anglais tellement attendu.
Ainsi, même si Everything You’ve Come to Expect est différent de l’excellentissime The Age of the Understatement, il n’en reste pas moins intéressant.
TLSP nous prouve qu’il continue de réinventer la musique et ce nouvel album s’inscrira indubitablement dans les meilleurs projets proposés en 2016.
(A dans huit ans !)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 798 fois
14 apprécient

Autres actions de Marine Notule Everything You've Come to Expect