Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Incendie lyrical

Avis sur Feu

Avatar skyline17
Critique publiée par le

Pour commencer, çà me fait rire toutes ces critiques notés 4 ou 5 qui dénoncent un album commercial et formaté à la vente. Déjà on parle de Nekfeu, pas de Rockin Squat, Casey ou Ol Kainry, c'est pas de l'indé et ce n'est pas parce qu'il a fait rap contenders, qu'il n'a pas l'ambition de vendre un maximum de skeuds.

Bref, après cette petite parenthèse, revenons à nos moutons. 2015, la scène rap a remplacée la varièt française. Entre ancienne et nouvelle génération, le recensement de tous les crews et mc du territoire hexagonale prendrait plusieurs années. Trop de groupes, trop de rappeurs, trop d'ep, trop de maxis, trop d'albums, il faudrait le budget du PSG pour écouter tout ce que les artistes hip hop pondent. Mais parfois, il arrive qu'un projet sorte du lot.

Si le disque n'atteint pas le statut de chef d’œuvre, il reste quand même très bon et s'écoute facilement, certaines pistes tournent rapidement en boucle (Martin Eden, Rêve d'avoir des rêves, Reuf, On verra, Ma dope). L'ensemble est d'une grande harmonie, que ce soit dans les textes ou les prods. Dieu merci, ces dernières sont loin des consonances faussement "old school" de 1995. Niveau musicalité, on est parfois plus proche du S-Crew, bien que l'album solo de Nekfeu se démarque énormément de ses projets en groupe.
Mais la vrai force de ce FEU album, c'est de nous proposer autre chose que toutes les merdes qui tournent en bouclent sur skyrock: entre ceux qui se croient sortis d'un film de Michael Mann (Booba, Kaaris, Lacrim), ceux qui nous font l'apologie de la zer-mi (la Fouine) ou le grand guignolesque (Black M).

Nekfeu possède un flow impeccable, rythmé et sans accroc (ce qui n'est pas le cas de ses acolytes du S-Crew sur le morceau La moue des morts, un supplice à écouter). Ajouté à çà, une plume technique , original et dans l'ère du temps, vous obtenez de très bonnes mesures avec des rimes efficaces et atypiques. (Mes ennemis sont en bad vu qu'ils sont en bas de
L'échelle, et j'me fais lécher par les modèles d'Aubade
ou On est tous uniques, désunis par les coups subis que Satan distille "Tu verras quand tu seras grand, tu vas apprendre", disent-ils).

Les thèmes des textes sont riches & variés, on aimera ou pas, on se reconnaitra ou non mais Nekfeu a le mérite d'ouvrir son horizon et de ne pas s'enfermer dans un ou des thèmes restreints. On est loin du rap engagé des années 90, mais il faut vivre avec son temps. Le rap évolue, les mentalités aussi. Même si Nique les Clones dénoncent les moutons que nous sommes. Sur l'album, on retrouve beaucoup de questionnement sur sa vie, son rapport avec les femmes et son entourage. Qui n'a pas eu envie de dédicacer Reuf à ses meilleurs potes ou de partir sur les routes avec son sac à dos après avoir écouté Rêve d'avoir des rêves?

Bref un petit vent d'originalité sur le rap français, et s'il parvient à vendre plein de disques, tant mieux pour lui, çà n'en fera pas pour autant un produit formaté.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2823 fois
29 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de skyline17 Feu