👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

A vrai dire, j'appréhendais vraiment la sortie de ce dernier album. D'une part parce que Deftones est un de mes groupes préférés et d'autre part parce qu'il est précédé du très puissant Koi No Yokan.

Les premières écoute me rebutent un peu, on ne comprend pas trop ce qu'il se passe... Comme si l'album restait ancré dans l'esprit Deftones, tout en essayant de s'en échapper un peu... Pourtant le groupe s'est toujours renouvelé et a toujours cherché de nouveaux sons, mais là c'était autre chose. Et effectivement, j'apprends par la suite que le guitariste Stephen Carpenter n'est PAS DU TOUT satisfait de l'album et de la tournure que prend le groupe. Chino essayant d'amener les compositions vers quelque chose de plus planant, de plus léger, tandis que Stephen reste très attaché aux racines métal du groupe.

Et ça donne ça. Qu'en penser?
Honnêtement je trouve que malgré les différents entre C et S, l'album arrive à garder une certaine cohérence, une homogénéité. Mais en essayant de trouver un compromis entre les ambiances planantes et atmosphériques et les riffs de Stephen, la production rend finalement le son de cet album un peu plat... Peu d'attaque, un batterie peu présente, une guitare metal mais pas trop. Et là on regrette justement l'album précédent qui avait réussi à conserver un son lourd et gras sur des compositions pourtant pas toujours très violentes, et ça marchait!

Et qu'en est-il des compositions justement?
Fait étrange, même si je trouve comme je l'ai dit plus haut que l'album garde une cohérence, c'est parfois pas le cas à l'intérieur même des chansons... Et ça c'est décevant. J'ai par exemple adoré l'intro et l'ambiance du début de (L)MIRL, et puis la chanson se perd, essaye de rejoindre quelque chose de plus convenu, un bon p'tit refrain, des mélodies pas très intéressantes... Comme sur Phantom Bride ou Rubicon, alors oui elles sont pas mauvaises, même plutôt sympas franchement, mais honnêtement on dirait qu'elles ont ce genre de refrain interchangeable, qui va sur toutes les musiques, allez hop un pt'it refrain épique après un couplet posé!
Mon impression, c'est que les chansons se sont perdues à l'intérieur d'elles-mêmes, en même temps inspirées et en même temps non.
Et c'est dans ces moments là que je trouve que Deftones a perdu de l'inspiration.

En revanche, je trouve que l'album reste très attachant et vraiment agréable à l'écoute. Il y a même plusieurs titres que je trouve vraiment super (Acid Hologram, Geometric Headress, Doomed User) mais voilà ça reste un peu décevant et m'inquiète un peu quant à la tournure que vont prendre les prochains albums...

Pas un raté, pas une réussite, mais un peu décevant au regard de tous les super albums qu'ils ont fait avant!

GabrielSiino
6
Écrit par

il y a 5 ans

Gore
Deftom
4
Gore

Ou pas def !

Juste en perspective de mon avis, je suis un fervent fan de Deftones depuis Adrenaline. Déjà depuis Satruday Night Wrist je m'étais habitué à écouter ce groupe évoluer, pour le meilleur comme pour le...

Lire la critique

il y a 6 ans

8 j'aime

28

Gore
Valentin_Lalbia
9
Gore

Les Deftones vieillissent comme du bon vin !

Les albums de Deftones vieillissent comme du bon vin, ce sera probablement le cas de leur nouvel album: Gore. Quatre ans après l’excellent Koi No Yokan, le groupe californien continue d’évoluer vers...

Lire la critique

il y a 6 ans

6 j'aime

1

Gore
Endless_
7
Gore

« There is blood on the beaches »

Les quatre années qui séparent « Gore » de son prédécesseur sont passées vite. « Koi No Yokan » avait pour moi deux ans tout au plus... Les morceaux en preview sur internet n'étaient pas parvenus à...

Lire la critique

il y a 6 ans

2 j'aime

Gore
GabrielSiino
6
Gore

Gore mais pas trop.

A vrai dire, j'appréhendais vraiment la sortie de ce dernier album. D'une part parce que Deftones est un de mes groupes préférés et d'autre part parce qu'il est précédé du très puissant Koi No Yokan...

Lire la critique

il y a 5 ans