Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

L'album de JAZZ FUNK ! mais aussi un des meilleurs albums de transition ...

Avis sur Head Hunters

Avatar jan-gers
Critique publiée par le

Après une série d'albums directement influencé par la période "fusion" de Miles (voir les albums "Crossing" et "Sextant", expérimental à souhait) ; Herbie hancock à un coup de cœurs pour son frère de race : l'over talentueux Sly Stone.

Il décide avec son nouveaux groupe, les head Hunters, sur cet album du même nom de simplifier sa musique et de donner effectivement une coloration très très funk à son jazz .A la sly, quoi .

Effectivement, sur ce disque, le son à un groove monstrueux et Herbie n'a pas menti sur ses intentions.

Mais Herbie et son groupe ont suffisamment de talent pour créer un son bien à eux.
On laisse ici la place à des gros riff de bass qui en imposent , des cuivres chaleureux, deux percussionnistes qui apportent plein de couleurs, qui s'amusent comme jamais avec le rythme et qui ne sont jamais avare pour proposer des breaks de fou furieux.
Reste Mr Hancock, qui imite le son de la guitares électrique avec son clavinet et qui excelle derrière son piano électrique et son Rhodes avec des sons virtuose et cosmique .

C'est parti pour 4 morceaux d'envergure.
La 1er face (2 titres) reste la meilleur, la plus moderne, la plus funk aussi, intemporel avec les quasi 16 minutes du titre "chameleon".

Titre funk donc ce "chameleon" mais aussi jazzy et progressif, ça déboule sur un riff de bass simple mais très carré, lourd.
Chaque musiciens vient poser ensuite le jeu et le groove se fait hypnotique.
On est complètement en transe sur ce groove et les solos d'hancock vont s’enchainer , tous plus inspirés les uns que les autres, sur une rythmique qui aime jouer sur les cassures de rythme, des tempo qui oscillent entre le lent et le plus rapide .
La dedans, la basse aussi apporte son lot de surprise.
Quel partition de folie franchement !C'est accrocheur, c'est malin, c'est fluide, c'est virtuose !
Le titre est un véritable chef d’œuvre et les 16 minutes passent bien bien vite , qu'on se le dise.

On continue avec "Watermeleon Man " ; morceau plus concis et plus posé.
Après une intro mémorable joué avec une bouteille en verre vide,c'est un tempo globalement lent et moyen qui déroule ou on à affaire à du très très groovy.
Un morceau élégant avec un travail énorme sur le rythme.
Comme d'habitude, on à des passage et des breaks de grande classe. Et le morceau se termine comme l'intro .

A savoir que ce titre aura une belle influence sur les futurs artistes de Hip hop qui n'hésiteront pas à le sampler 10 000 fois.Toutefois pas besoin d'attendre le hip hop, il faut écouter Stevie Wonder pour voir qu'il à écouter Hancock et ce "Watermeleon Man"
A noter aussi un travail au synthé qui évoque ce qu'on retrouve chez Sly ...

"Sly" justement, ou Herbie rend encore hommage sur le 3èm titre de ce disque en le nomment : "sly".
Cette face 2 qui comporte 2 titres nous renvoie déjà plus au passé de Herbie qui aimait à imiter Miles.

Si le titre "sly" avec ses 10 minutes casse la baraque avec la basse en colonne vertébrale, ses gros cuivres et ses breaks nerveux et funky (dont certains passage évoque encore sly stone), la construction du morceau reste plus complexe avec une série de solos virtuose et démonstratifs qui pourraient casser les oreilles de certains .
Avec une construction plus technique, plus "jazz"; "sly" reste tout de même un excellant morceau qui à de la gueule avec son lot de passages de folie.

Disons qu'il s'écoute moins facilement qu'un "chameleon", un peu trop technique par endroit ... mais pour moi on est vraiment dans du très lourd quand même.

"Vein Melter" conclut l'album, qui ne manque pas de qualité, dans la douceur cette fois ci.
Planent et léger, c'est vraiment un morceau typiquement Hancockien .
Là encore, il n’y à rien à redire sur la qualité du morceau avec des belles mélodies et différents passage qui s’enchainent avec une fluidité étonnante .
En même temps, c'est ça Herbie Hancock, on est pas chez le 1er rigolo venu ...

Éclipsé par un "chameleon" de génie, les autres morceaux en font un peu les frais alors qu'il sont très très bon.
Un album ou on se dit qu'on est pas très loin de la perfection et il est difficile pour moi de trancher entre un 9 et un 10.
Mais, en tout cas, qu'on ne s'y trompe pas, ce disque est une référence à écouter absolument et un de mes favoris dans ce qu'on à appelé le "jazz rock".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 630 fois
9 apprécient · 1 n'apprécie pas

jan-gers a ajouté cet album à 4 listes Head Hunters

Autres actions de jan-gers Head Hunters