Pochette In Absentia

Critiques de In Absentia

Album de (2002)

I appear missing.

Beaucoup de groupes débutent leur carrière avec fougue, grand bruit et moult fracas et se calment avec le temps, que ce soit dans l'electro (Daft Punk, Air), le rock (Noir Désir, Lire l'avis à propos de In Absentia

22 3
Avatar Yyrkoon
9
Yyrkoon ·

Un grand chef d'oeuvre

Un grand virage pour Porcupine Tree! Exit les labels indépendants, les voici signés sur une major et prêts à conquérir le monde, tout en ayant pu garantir leur liberté artistique. Ils prennent leur mission au sérieux et parviennent à réaliser le premier sans faute de leur carrière: un album solide et cohérent de bout en bout, toujours beau et surprenant, malgré la noirceur des thèmes abordés... Lire la critique de In Absentia

5 1
Avatar Alexandre Cagli
10
Alexandre Cagli ·

Steven Wilson has a Mastertape

Curieux personnage que le très estimé Steven Wilson. Navigant de la musique psychédélique au métal en passant par le rock progressif, le chanteur aura poussé son groupe Porcupine Tree dans de multiples directions au gré de ses inspirations. Au début des années 2000, c'est le métal qui trouve ses faveurs, suite à une rencontre avec Mikael Akerfeldt, leader d'Opeth. Ça tombe bien, rythmiques... Lire la critique de In Absentia

7 5
Avatar Alagus
10
Alagus ·

Réparez une injustice!

Qu’est ce qui fait qu’un homme devient un tueur en série ? Quels événements peuvent amener quelqu’un à ne plus ressentir de compassion ? En un mot comme en mille, quel est le chemin qui mène un individu à une absence totale sentiment ? C’est à peu près les questions que peuvent ce poser une partie de la population, shooté au jeux vidéos glauques, et aux fait divers larmoyants, qui... Lire la critique de In Absentia

3
Avatar BenjaminSpringsteen
9
BenjaminSpringsteen ·

Un des meilleurs PT

La musique de Porcupine Tree devient meilleure et se transforme peu à peu en métal progressif. En effet, Wilson s'inspire (trop ?) de son ami Mikael Akerfeldt (leader d'Opeth) pour ses albums. Sinon, c'est toujours des riffs efficaces, des belles mélodies tout cela accompagné d'une bonne dose de psychédélisme. Avec des morceaux comme Blackest Eyes, Trains, The Sound Of Muzak, Lips Of Ashes et .... Lire la critique de In Absentia

Avatar floflo79
9
floflo79 ·

Critique de In Absentia par Benoit Baylé

Les dithyrambes glorifiantes, trop peu nombreuses, accordées à Lightbulb Sun (2000) n’empêchent pas Steven Wilson et ses comparses se songer à une nouvelle manière de penser leur art. Essentielle, l’arrivée bienvenue de Gavin Harrison en remplacement de Chris Maitland apporte un nouveau souffle au groupe, souffle dès lors métallisé et durci par sa rude culture metal. Parallèlement, Steven Wilson... Lire l'avis à propos de In Absentia

1
Avatar Benoit Baylé
9
Benoit Baylé ·