Écouter
Pochette It Takes a Nation of Millions to Hold Us Back

It Takes a Nation of Millions to Hold Us Back

(1988)
12345678910
Quand ?
7.5
  1. 3
  2. 0
  3. 4
  4. 9
  5. 37
  6. 102
  7. 294
  8. 338
  9. 125
  10. 52
  • 964
  • 51
  • 248
  • 6

Liste de morceauxIt Takes a Nation of Millions to Hold Us Back

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(1:40)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:45)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:20)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:17)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:31)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(1:20)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:38)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:53)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(1:56)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:49)

PostsIt Takes a Nation of Millions to Hold Us Back

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur cet album ?
Critiques : avis d'internautes (5)
It Takes a Nation of Millions to Hold Us Back
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
"Brothers and sisters ! I don't know where this world is coming to ! "

Imaginez un son constitué d'alarmes à tout va, de samples funky tellement torturés qu'ils en deviennent méconnaissables, et de slogans contre le racisme et le système en guises de paroles, et vous aurez peut-être une idée du son de Public Enemy. Jamais la musique n'aura été aussi anti-commerciale et à la fois aussi influente. Nous sommes ici face à un son unique, qui ressemble plus au bruit...

17 7
Avatar Stijl
8
·
Rebel Without a Pause

Il est évident que dans toute encyclopédie du Hip Hop, Public Enemy aurait sa page. Si le rap est fondamentalement une expression musicale militante, c'est avec eux que les revendications ont gagné en clarté, en acuité, on est plus dans la simple constatation des problèmes, on entre dans une phase de ciblage des "coupables" qui va plus loin que le "Fuck Da Police". Malgré cela, et le fait que... Lire la critique de It Takes a Nation of Millions to Hold Us Back

4 15
Avatar Heisenberg
5
Heisenberg ·
Il y a un avant et un après "it takes a nation"

Après un 1er album, "yo bum rush the show" , c'est avec ce "it takes a nation" que le son de Public Enemy se forge réellement. Aidé de son équipe de production le "bomb squad", c'est eux qui pousse le "sampling" le plus loin dans le rap. Le son de cette album est très dense, très riche. Cette production d'avant garde, est loin de ce que fesait la concurrence hip hop à la même époque. Public... Lire l'avis à propos de It Takes a Nation of Millions to Hold Us Back

Avatar jan-gers
9
jan-gers ·
Critique de It Takes a Nation of Millions to Hold... par hekho

Pour moi le hip-hop et le rap, c'était Sydney et l'émission H.I.P H.O.P le dimanche. C'était Sugarhill Gang et Afrika Bambaataa. Puis un jour, je suis arrivé dans une soirée coupe-gorge et il y avait ce son de malade mental. Des gars qui se lançaient des duels sur la piste de la MJC sur des samples de poupées qu'on égorge. Depuis, quand j'entend “Brothers and Sisters, I Don’t Know What this... Lire l'avis à propos de It Takes a Nation of Millions to Hold Us Back

Avatar hekho
8
hekho ·
Toutes les critiques de l'album It Takes a Nation of Millions to Hold Us Back (5)
Vous pourriez également aimer...