Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Pochette Loveless

Critiques de Loveless

Album de (1991)

  • 1
  • 2

Dans la brume

« OMG, les guitares, elles sont trop saturées, on dirait du travail de boucher. En plus, on les entend même pas chanter, merci quoi. » Telle est la réaction qu’aura un badaud s’il jette une oreille indiscrète à ce merveilleux Loveless. Je me repentis, je pensais à peu près la même chose, à ma première écoute. Mais l’eau coule sous les ponts, et bam, au bout d’un moment, vous comprenez enfin tout... Lire l'avis à propos de Loveless

57 11
Avatar Lucid
10
Lucid ·

loveless

Le titre en dit plus long que toute interprétation. Sans amour. Loveless, c'est la confusion des sentiments, des sentiments qui ne sont pas amoureux. L'orage interne d'un sentiment qui est en train de se produire. Loveless est à la marge du sentiment amoureux. Pas quand tu sais que ça se passe bien et que tu atteins un stade tranquille, mais quand ça commence et que t'es rempli de doutes,... Lire la critique de Loveless

21 2
Avatar Garfounkill
9
Garfounkill ·

Critique de Loveless par Slowdive

Enveloppant, rassurant, terrifiant, éprouvant...tout a été écrit sur cet album légendaire. On a ici, dit-on souvent, affaire à une oeuvre en apparence contradictoire, partagée entre le pouvoir d'attraction d'une écriture pop malmenée et l'agression auditive d'un bruitisme contrôlé. Trêve de bavardages, Loveless se ressent viscéralement plus qu'il ne s'analyse froidement, et deviendra, pour celui... Lire l'avis à propos de Loveless

17
Avatar Slowdive
10
Slowdive ·

Critique de Loveless par XavierChan

Mesurer l'importance de Loveless, second et dernier album de My Bloody Valentine, n'aurait pas de sens. Il intervenait à une époque où le genre shoegazing n'était plus réellement à l'état de vague projet musical, d'idée un peu saugrenue de faire dégobiller jusqu'à l'épuisement les guitares de créateurs de son un peu fous. Cependant l'essentiel était là, associer mélodies pop à un vacarme... Lire l'avis à propos de Loveless

9 1
Avatar XavierChan
10
XavierChan ·

Introspection Musicale

Loveless. L-O-V-E-L-E-S-S. Sans amour. C'est pourtant avec une affection profonde que cette introspection musicale (car oui, je refuse d'appeler ça un simple album) s'est attaché à mon cœur, lors d'une soirée un peu confuse où régnait l'odeur d'une cigarette froide, les bruits lointains d'une ville aux abois, une lampe à la luminosité intime et des pensées instables sur un fond de... Lire l'avis à propos de Loveless

3
Avatar Lafonthug
10
Lafonthug ·

747

Les jaguars bavent, il y a du studio, on se croirait à Orly... Je mets une bonne note pour "SOON" un des trucs les plus denses et les plus vitaminés que j'ai jamais entendus, (surtout sur deux accords !) : du groove, de la patate, du boeing, du vague à l'âme... Tope Ten direct. Par contre, je trouve qu'il y a surestimation. Quand on juge un joueur de tennis, on le juge sur tous ses coups,... Lire la critique de Loveless

14 1
Avatar Quantiflex
7
Quantiflex ·

Like a pillow

Je suis plutôt rarement nostalgique et en l'occurrence on ne peut l'être d'une période précédant sa propre naissance. Mais là... Je me met à la place (du moins j'essaie) de l'auditeur du début des années 90 qui revient de chez le disquaire avec cette jaquette entre les mains et s'empressant de mettre le disque dans sa chaîne stéréo. Il a dû être sonné, impressionné par cette entrée en matière... Lire l'avis à propos de Loveless

2
Avatar guiboy584
8
guiboy584 ·

Un des meilleurs disques jamais conçus.

Loveless. Vraiment pas loin de la perfection musicale. Tout au long de l'album, on se sent aspiré par ce bouillon de guitares distordues et de voix planantes, si dur à l'approche mais si doux au final. Il est tout sauf facile d'accès, toutes les chansons ont leurs particularités, leurs histoires. Personnellement, cet album m'a remué et m'a fait découvrir d'autres horizons musicaux. Ce n'est... Lire l'avis à propos de Loveless

6
Avatar Mendez
10
Mendez ·

Oui, encore.

Sorti le 4 Novembre 1991 sur le label Creation, Loveless est le deuxième album du quartet Irlandais porté par le guitariste/chanteur/producteur Kevin Shields. Et s’il adoptaient dans leurs premiers albums, au milieu des années 80, un style plus proche du psychobilly, leur premier album, Isn’t Anything les voyaient s’orienter vers un style plus psychédélique, pop mais aussi assez bruyant et pas... Lire l'avis à propos de Loveless

2
Avatar SuperWood Boy
10
SuperWood Boy ·

Critique de Loveless par Jben

Le groupe irlandais à l'origine du "shoegaze" signe en 1991 son ultime album, les soucis d'audition de Kevin Shields mettant un terme à sa carrière musicale et par la même occasion au groupe qu'il avait fondé à la fin des années 80. Entre mélodies lancinantes et riffs garage, Loveless est un véritable éloge de la froideur. Les voix éthérées de Shields mais aussi de la guitariste Bilinda Butcher... Lire la critique de Loveless

2 1
Avatar Jben
9
Jben ·
  • 1
  • 2