Avis sur

Master of Puppets par Erw

Avatar Erw
Critique publiée par le

Pendant longtemps je crois, j'ai essayé de cacher ma véritable nature. Je ne voulais pas vraiment admettre quelque chose qui semblait contre-nature, vous savez. Je me suis fui, sûrement à cause de l'opinion générale. J'avais peur du regard d'autrui ou de leur jugement, ou je ne sais pas quoi. Je me suis même fondu dans la masse, tentant d'afficher une sorte d'amour artificiel...

Bon, venons-en au but : je crois que je n'aime pas Metallica.

Ne me jugez pas ! C'est dur ! Même pour moi... Je crois que la première fois où je me suis rendu compte que quelque chose n'allait pas a été lorsque tous les albums du groupe ont été mis en ligne sur une célèbre enseigne de streaming, celle au logo vert et rond qui vous fait chier constamment avec de la pub de merde entre deux chansons. Là, je fus heureux voyez-vous ! Le groupe avec lequel tous les gens du lycée m'avait bercé ! Plein de nostalgie à venir ! Ahlala.

Seulement voilà : les seules chansons que je passais étaient "Fade To Black", "Welcome Home" et "Nothing Else Matters". Oui, je sais, c'est honteux. Mais c'était pas ma faute, j'essayais bien d'autres trucs, mais non, inconsciemment je switchais sur ces trois là, parfois même sur du Belle & Sebastian (Et je vous emmerde). Alors que faire ? Que faire ? Essayer d'en parler à des gens ? Mais non ! Vous êtes fou ?

"J'ai quelque chose d'important à te dire."

"Quoi ?"

"Eh bien vois-tu, je crois que... enfin je trouve que Nothing Else Matters est une des meilleures chansons de Metallica."

NON ! La SEULE chose que peut faire votre interlocuteur à cet instant précis est de vous cracher à la gueule, de vous insulter, de vous casser le bras, puis la jambe en appelant ses amis qui vous couvriront d'essence pour vous brûler sur la place publique ! Je n'aurais même pas dit la moitié de cette phrase à ma grand-mère qu'elle aurait déjà sorti le tromblon. Alors qu'elle n'a pas de tromblon, c'est pour vous dire si elle aurait été choquée...

Essayez de se plonger dans les les albums pour trouver d'autres trucs... Mon dernier salut, peut-être ? Non, je n'écoutais la chanson éponyme de l'album que je suis en train de critiquer uniquement pour le solo au milieu. Dans l'album précédent, seul "The Call of Cthtulu" avait un certain charme.

Rien. Il ne me restait plus qu'à faire le bilan de cette déchéance. La réécoute de Master of Puppets en entier fut finalement un terrible supplice d'ennui notoire, une sorte de recette fade répétée à outrance pendant un album entier. J'en suis si confus... mais Metallica, désolé, tu n'es plus pour moi. Je dois l'admettre. Tu fus un bon ami imaginaire un temps. mais c'est fini. Maintenant je m'assume. Regarde moi enfin !

Regarde comment je suis en train d'écrire cette critique en écoutant uniquement Nothing Else Matters et Belle & Sebastian !

DANS TA GUEULE !

P.S. : Maintenant, vous pouvez me traiter de tapette.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3265 fois
35 apprécient · 18 n'apprécient pas

Autres actions de Erw Master of Puppets