Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

thank u r.kelly, next

Avis sur One in a Million

Avatar Matthieu Skinner
Critique publiée par le

Deux ans seulement après son premier album, Aaliyah revient avec "One in a Million". Distingué par un nouveau son et une nouvelle équipe à la production, cet album confirmera le talent de la jeune chanteuse et sera de grande inspiration pour de futurs artistes.

On remarquera notamment donc une transition au niveau du son qui était propre à R. Kelly, le producteur du premier album.

En effet, suite à la sortie de son premier album "Age Ain't Nothing But a Number" en 1994, des rumeurs surgissent sur une relation au-delà du professionnelle entre la jeune chanteuse (alors âgée de 15 ans lors de l'enregistrement de ce dernier) et son producteur/mentor, R. Kelly (qui lui a 27 ans à cette époque). Une relation, qui aurait été jusqu'au mariage (illégale, sans le consentement des parents de l'adolescente qui ignoraient l'existence de cet évènement) et qui a toujours été, plus ou moins, dénié de la part des deux artistes mais non sans conséquences, qui poursuivent R. Kelly encore de nos jours.
(Cela dit, le titre de l'album paraît beaucoup plus salace une fois au courant de ces faits...).
Aaliyah coupera tous ponts, personnel et professionnel, avec son producteur, suite à la révélation médiatique de ces évènements.

C'est donc assez rapidement que l'artiste se remet en scène avec un nouvel album qui fera transition entre le R&B, inspiré New Jack Swing vers un R&B beaucoup plus pop afin de marquer le départ de R. Kelly mais également de toucher une fan-base beaucoup plus large.

Cet album sera également marqué par une nouvelle équipe de producteur pour des raisons, un tant soit peu logiques citées juste au-dessus.

La production de l'album sera confiée à de jeunes artistes émergeants qui sauraient ajouter une vague de nouveauté à l'œuvre. Du côté des beats, la majorité de la production sera délégué au producteur Timbaland, et Missy Elliott au niveau de l'écriture des textes.

"One in a Million" sera un album marquant pour l'époque, le milieu du R&B mais aussi pour la carrière de Aaliyah, qui sera surnommée "princesse du R&B" se confirmant auprès de sa fan-base ainsi que s'élargissant sur un public plus mainstream. Il sera certifié Disque de Platine aux États-Unis dans les six mois de sa sortie et à ce jour, compte plus de 8 millions d'albums vendus dans le monde (dont 3 millions aux États-Unis).
Il ne sera également pas négligeable dans le lancement des carrières de Timbaland et Missy Elliott qui connaissent aujourd'hui un succès mondial.

Cela dit, l'ayant écouté/découvert en ce début 2020, l'album ne m'a pas marqué personnellement. Un son trop rébarbatif mais surtout long: 1h13 pour 17 chansons sur une édition standard, c'est un très long album dont le format ne se fait plus que rarement.
Je me suis lassé à mi-écoute de l'album, n'ayant retenu aucun titre en particulier pour une écoute régulière. Je me contenterai de son premier album, plus original à ce jour, malgré la connaissance des faits qui entourent celui-ci.

Les quelques chansons que je pourrais vous recommander :

  • Hot Like Fire : Titre sensuel à utiliser à bon escient.
  • A Girl Like You : avec Trench (rapper principal de Naughty by Nature) en featuring et utilisant "Summer Madness" de Kool & The Gang en sample.
  • Got to Give It Up : avec Slick Rick en featuring, reprise de Marvin Gaye, petit titre à mettre en soirée pour bien se faire passer pour un mélomane.
  • Heartbroken : On a tous connu le brisage de cœur, il est temps de reprendre des forces avec ce titre à espoir.
Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 291 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Matthieu Skinner One in a Million