Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Le gangster au coeur tendre

Avis sur Opéra Puccino

Avatar Le Nomade
Critique publiée par le (modifiée le )

Arrivée dans le monde du rap tard, je n'ai que peut de connaissance, la plus connue me dissent vaguement quelque chose a l'oreille pour certaine même un peu culte "Je danse la Mia" et "Petit frère" du groupe IAM, je connais de nom la plupart sans vraiment approfondir la chose. Mais la première fois que j'ai entendu du Oxmo Puccino, j'ai trouvé ça tellement diffèrent parfois même plus doux, ce qui n'est pas banal dans le rap en tous de ce que j'en connais.

La confirmation est faite avec l’écoute de son premier album "Opéra Puccino" chaque piste à sa propre ambiance et sa propre personnalité bien que certaine enfleure le même message, elles sont tout indépendants et liés à la fois. Peu d'instruit, mais juste ce qu'il faut pour accompagner la voix suave ou certaines paroles essouffle dans le soupir d'une prise de conscience parfois lourd à porter. Un homme qui a compris des choses parfois dur, a l’école de la vie, mais qui a réussi à transposer tous ces maux pour en faire l'un des albums de rap le plus mélancoliquement beau, il exprime aussi cette rage de l'inconsidération au sein de ce pays devenu l'ombre d'elle-même. Ou l'on préfère caser des êtres humains comme des bêtes, plutôt que de s'aider les uns les autres."Peu de gens le savent" et la piste la plus simple et pourtant celle qui m'a mis le plus de violence, on ne sait rien, il est vrai. Et notre volonté de savoir ce fait de plus en plus faible, faire la différence à toujours était la cause de la mort à petit feu de notre société, et pourtant jamais rien n'a vraiment changé a par les accusées.

Oxmo Puccino le gangster au cœur fondant, un homme qui voie les problèmes qui l'entourent ceux qui le touchent parfois, mais qui garde une certaine lucidité des choses. Et c'est ce qui nous a donné ce premier album, je n'ai compris bien comme souvent trop tard que le Rap exprimée des problèmes dans notre société. Et les répercussions qu'elle entraine, le désir de se faire de la thune, parce que personne ne les fait bosser, on voient des braquages, des gens qui deviennent des gangsters dans leur cité. Mais le sentiment d’être enfermé, leur fait percevoir le monde d'un œil différent comme ceux qui ne sont pas de la cité viennent d'un " monde extérieur". Cependant tous les Rap ne sont pas bons à entendre, je parle de Jul, LIM, Lacrim qui sont pour moi des gens qui on réussit, mais au lieu de vraiment faire quelque chose pour les qui sont dans les galères qu'ils ont eux-mêmes connues. Ne passe qu'un message que trouve "d'une stupidité dangereuse", a l'inverse d'Oxmo puccino dont l’écriture semble être de la littérature face à certains textes d'autre rappeur.

Un album très beau mais dont la dureté m'a fait prendre conscience que l'on n'a pas avancé en 16 ans, c'est même pire par endroits. Un constat effraye et triste. il plus que temps de vraiment agir, bien que les messages passés sont importants si personne ne ce bouge nous en resterons toujours aux mêmes points. Un album plein d'engagement, mais qui a manqué de réalisation réelle.

Une recommandation pour l'album "Opéra Puccino", parce que de nos jours le Rap, c'est plus des bisounours avec de la musique house, une belle blague...

À bon entendeur merci
Votre humble serviteur Universel-Man

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 943 fois
6 apprécient · 4 n'apprécient pas

Le Nomade a ajouté cet album à 4 listes Opéra Puccino

Autres actions de Le Nomade Opéra Puccino