Bashung apaisé

Avis sur Osez Joséphine

Avatar GrainedeViolence
Critique publiée par le

Osez Joséphine ouvre la décennie 90's et c’est un Bashung apaisé qui vient cueillir l’auditeur avec une facilité déconcertante. Enregistré en partie à Memphis, Osez Joséphine est l’aboutissement de son rêve américain, un songe qu’il rumine depuis la fin des années 50. Nourri au blues et à la country, le disque rend hommage à ses pères spirituels avec de splendides reprises de Dylan, Buddy Holly ou encore des Moody Blues. Jamais le chanteur ne s’était montré aussi tendre et séducteur, et l’effet sur les ventes est immédiat. Et puis il y a les clips magnifiques du photographe Jean Baptiste Mondino où Bashung est resplendissant. Les vidéos de Volute et Osez Joséphine mettent en scène un dandy esquinté mais toujours debout et fier, un bonhomme qui expose ses cicatrices invisibles avec l’air de dire : et après ? La vie continue.

Extrait du podcast Graine de Violence, la version complète dispo ici : http://www.chicane-magazine.com/2017/07/13/podcast-graine-de-violence-alain-bashung/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 74 fois
Aucun vote pour le moment

GrainedeViolence a ajouté cet album à 1 liste Osez Joséphine

Autres actions de GrainedeViolence Osez Joséphine