Sympathique mais sans surprise

Avis sur Shikantaza

Avatar silveda
Critique publiée par le

Les premières notes du premier titre annoncent la couleur : ça va être un album de Chinese Man, avec leur son immédiatement reconnaissable. D'un côté c'est cool, le groupe a su se forger une identité propre, rien qu'à eux et ça le place sans équivoque loin au dessus des dizaines de groupes interchangeables dont la soupe inonde depuis tant d'années nos oreilles. D'un autre côté, cette première impression fait planer le doute : quid de l'évolution artistique ?

La suite de ce Shikantaza répond à cette question : il n'y en a pas, ou très peu. Les pistes sont plus ou moins bonnes, mais aucune ne surprend. Un parti pris qui rassure ou déçoit, c'est selon.

Chinese Man multiplie les featuring avec plus moins de bonheur, enchaine titres efficaces, excellents, médiocres et dispensables, mais toujours avec une unité et une patte musicale qui font plaisir à entendre. Dans le moins bon, on a par exemple les fort peu intéressantes « Escape » et « Anvoyé », dont le but nous échappe. Dans le très bon, des titres comme « The new crown », véritable bijou d'équilibre, ou « Warriors » et son instru superbement samplée sortent du lot. Dans l'ensemble on se retrouve avec un album à écouter, ne serait-ce que par curiosité, mais qui n'apporte pas forcément grand chose et ne va sans doute pas changer l'opinion de qui que ce soit à propos du groupe.

Après, y a Alejandro Jodorowsky qui pose brièvement sa voix en intro du troisième morceau, ce qui rajoute immédiatement 8444826248/10 points à l'ensemble. Parce que Jodo.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 335 fois
1 apprécie

Autres actions de silveda Shikantaza