Tu ne trouves pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Tu peux écrire à feedback@senscritique.com pour signaler une fiche manquante.

L'album de la conciliation

Avis sur Simulation Theory

Avatar Valentin D
Critique publiée par le

Franchement, on ne va pas se le cacher, noter Muse n'est pas chose facile, très loin de là. Il est encore plus difficile de se faire un avis et de l'argumenter.
Parce que Muse, a fait du Muse. De l'EXPERIMENTAL. Et c'est bien là le maître-mot de cet album, comme avec The 2nd Law, sauf qu'ici l'expérimentation est bien mieux maîtrisée et utilisée selon moi.

En ouverture d'album, on a Algorithm, track aux sonorités sci-fi qui est la meilleure piste d'ouverture depuis Apocalypse Please. On y retrouve des sons électroniques, de la guitare, du piano qui rappelle celui Space Dementia, bref tout ce qu'a fait Muse depuis sa création. La version alternative est très bonne également, on pourrait facilement la retrouver dans un film du genre Tron Legacy.
Ensuite, on arrive sur The Dark Side et Pressure, deux très bons morceaux, le premier très Musesque, et le second assez rock avec des gros riffs comme on les aime tant. La version alternative de The Dark Side est assez exceptionnelle également, très "planante" (si vous voyez ce que je veux dire)

La suite se complique plus ou moins, avec Propaganda, morceau produit avec Timbaland dont on ressent bien l'influence, on retrouve un peu de MJ dans ce titre également. Ce morceau est déstabilisant au premier abord de part son espèce de voix robotique un peu à la Unsustainable et aussi de part le style un peu RnB, ça plaît ou ça ne plaît pas, c'est selon les goûts et les couleurs. Après plusieurs écoutes, on se laisse facilement prendre. Elle est pas si mal, surprenante dans le bon sens !
Vient Break It To Me avec ses sonorités un peu orientales se rapprochant du style RATM dans les guitares. Plutôt cool dans l'ensemble également

On arrive tout doucement dans la deuxième partie de l'album, et là ça se complique avec Something Human, ballade électro-pop un peu raté, on ne ressent absolument rien, aucune émotion en écoutant cette chanson, et c'est bien dommage. La version acoustique sans les effets électroniques est bien meilleure ! Heureusement, pour sauver la catastrophe, Thought Contagion qui suit est excellente, son refrain très efficace avec une mélodie qui vous rentre dans la tête (je pense aux stades notamment)
Vient ensuite Get Up & Fight. Cette chanson est de loin la plus mauvaise de l'album, avec cette voix féminine absolument horrible qui vous fera sourire ou pleurer, heureusement suivie par Blockades, un bon morceau de rock avec son solo efficace et sa batterie qui rappellera celle de MOTP.

On arrive à Dig Down. Dig Down, c'est comme ce pote franchement relou mais que t'invites aux soirées quand même, parce qu'au fond il est sympa. Dig Down, c'est cette chanson qui avait été détestée à sa sortie il y a déjà un an et demi (parce qu'elle a des similitudes avec Madness, pourquoi tant de haine envers elle ?). Curieusement, la chanson, à défaut d'être exceptionnelle, passe franchement bien en écoutant l'album dans son ensemble. La version gospel vaut le détour !

The Void est une petite perle, Exogenesis Pt 4 diront certains. C'est un très beau morceau de clôture qui fait parfaitement écho à Algorithm, la composition est très bonne entre les parties électroniques à la Kavinsky et les parties classiques, qui dégage une atmosphère vraiment particulière très réussie

Au final, on se retrouve avec un bon album aux multiples influences, avec comme toujours ses perles et ses ratés. Mais, dans l'ensemble, c'est l'album de la conciliation entre le Muse des années 2000 très rock totalement maîtrisé, et un Muse expérimental des années 2010 qui a ses détracteurs et ses adorateurs. Pour ma part, je mets Simulation Theory au dessus de Drones, car on tourne beaucoup moins vite en rond en l'écoutant, chaque chanson est surprenante, et c'est ça le vrai gros point fort de cet album ! Mention spéciale aux versions Alternate Reality et acoustique, toutes très réussies !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1120 fois
12 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Valentin D Simulation Theory