Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Avis sur

Tago Mago

Avatar BenjaminSpringsteen
Critique publiée par le

Fondé en 1968, Can fait parti de ces groupes qui ont marqué le krautrock.
Après le départ de leurs premiers guitaristes le groupe engage un artiste japonais pour le remplacer et se tourne vers une musique expérimentale.

Sortie en 1971, « tago mago » est les meilleurs représentants de cette musique hors norme.
En rejetant toutes influences conventionnelles, Can crée un album déroutant qui emporte l’auditeur dans un voyage initiatique aux hallucinogènes.
Plus planant que les groupes californiens, can s’éloigne aussi de toutes trames mélodiques conventionnelles.
La première face peut paraitre plus « conformiste », la guitare est présente et même si les rythme son répétitif l’auditeur peut encore trouver quelques éléments auquel s’accrocher dans ce dédale de son étrange.
Ainsi les quatre premiers morceaux sont portés par une rythmique implacable auquel l’auditeur pourra s’accrocher pour ne pas sombrer dans ce déluge hallucinogène.
Mais ces morceaux n’étaient qu’une préparation pour la partie la plus halluciné de l’album.
Des lors toute trace de mélodie sera systématiquement détruite et on ne peut s’empêcher d’être fasciné par l’ambiance malsaine qui se dégage de cette enchainement de son.

Plus de trente ans après sa sortie, l’album n’a pas pris une ride et ses expérimentation sonores seront largement pillées par l’éléctro , l’ambiant ou le rock expérimental.
Pour finir sachez que le premier guitariste à quitter le groupe à cause des conseils de son psy : Celons lui la musique du groupe était nuisible pour sa santé mental.
Vous voila prévenue, tago mago est un gigantesque trip dont on ressort rarement indemne.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 810 fois
6 apprécient

BenjaminSpringsteen a ajouté cet album à 4 listes Tago Mago

Autres actions de BenjaminSpringsteen Tago Mago