Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Avis sur

The Endless River par BUB_webzine

Avatar BUB_webzine
Critique publiée par le

Avec le recul, l’identité Pink Floyd c’est Gilmour, Waters, Mason et Wright, point. Tout simplement parce que, historiquement, c’est le line-up qui a tenu le plus longtemps : dix albums en tout. Un avant (avec Syd Barrett), trois après, et puis ce Endless River, avec seulement deux rescapés et un fantôme, Richard Wright. Est-ce Pink Floyd par conséquent ? Non. Pour autant il s’agit là d’un beau disque d’ambient, heureusement sobre (les deux précédents essais menés par Gilmour avaient de quoi faire peur) et finalement surprenant. Il y aurait eu la guitare de Gilmour ET son chant, les choses auraient été différentes. Ici Gilmour ne parle que par sa six cordes et laisse une très belle place aux claviers de Wright, souvent majestueux. Un chant du cygne curieux, entre hommage et lâcher-prise. Gageons qu’avec Waters, le disque aurait été formidable. Mais les absents on toujours tort…

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 101 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de BUB_webzine The Endless River