"Here I Am, Not Quite Dying"

Avis sur The Next Day

Avatar Thibaut Ciavarella
Critique publiée par le

The Next Day c'est d'abord une renaissance, celle d'un artiste, David Bowie ! Alors que les rumeurs laissées présagé que 2013 pourrait marqué la mort de la légende c'est tout le contraire qui c'est finalement produit !
Comme un pied de nez aux rumeurs, the Duke dévoile le 8 Janvier 2013 lors de son 66eme anniversaire la sublime balade Where Are We Now? Mélange subtil de mélancolie et nostalgie il semblait que Bowie s'oriente vers un album tourné vers le passé, l’émotion et la encore il surprend avec un album à l’énergie dévorante !
Non, le maitre n'est pas mort, il le prouve avec une efficacité déconcertante et ceux dés les premières notes de l'album avec The Next Day qui annonce la couleur de ce nouvel opus, on ne regarde pas dans le rétro des glorieuse années mais bel et bien vers le futur ! Loin de plonger dans une sombre nostalgie, Bowie illumine chaque morceau de son énergie, de sa voix (sa putain de voix), de son charisme increvable, plus encore que jamais il prouve qu'il n'a rien à prouver et pourtant il livre un album maitrisé, mélange de genre qui s'accorde avec délicatesse. Cet album est comme une expérience scientifique, Bowie tente beaucoup de chose dont une orgue sur le morceau Love Is Lost qui lui confère une dimension religieuse absolument jouissif, puis il y a mon coup de coeur How Does The Grass Grow? et son rythme endiablé qui se conjugue à un refrain entrainant fait de "yayaya" ou Bowie se lâche littéralement ! Le saxophone vient sublimé Dirty Boys et Boss Of Me, l’atmosphère de Heat est d'une addiction suprême qui laisse la place à la voix de l'artiste
Avec The Next Day, David Bowie comble le vide qu'il avait laissé, mélange de la période Ziggy Stardust puis pas mal de la trilogie berlinoise ainsi que des éléments de Scary Monsters et entre tout ça...du Stones au détour de quelques chansons je pense ici à (You Will) Set The World On Fire. Une chose est sure c'est qu'avec ce nouvel album Bowie prouve l’étendue de son talent et surtout il fait un beau pied de nez aux multiples rumeurs et non comme le chanteur si bien le Thin White Duke "Here I am, not quite dying" !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 175 fois
1 apprécie

Autres actions de Thibaut Ciavarella The Next Day