Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

1er raté pour Alt-J

Avis sur This Is All Yours

Avatar Charliiiie78
Critique publiée par le

Le groupe anglais vainqueur du Mercury Prize en 2012 revient avec This Is All Yours. Moins produit, plus apaisé, le trio troque sa pop contre une folk beaucoup moins convaincante.

Le cap du second album est souvent insurmontable. Réduit à un trio après le départ de son bassiste, Alt-J ne fait pas exception et se rate pour son retour avec ce très attendu This Is All Yours. Pendant la perspective de cette sortie, le groupe de Leeds a pourtant réussi à faire saliver avec trois singles déroutants. Après l'énigmatique Hunger of the Pine, et son improbable sample de Miley Cyrus, le groupe a commencé à brouiller les pistes en se tournant vers du rock plus brut dans Left Hand Free. Puis c'est Every Other Freckle qui est apparu, rappelant davantage l'électro-folk du précédent album.

Les directions suggérées étaient donc nombreuses et un tel flou ne pouvait laisser présager la teneur de ce This Is All Yours. De quoi rendre ce retour assez excitant et ressusciter l'attente sur laquelle avait déjà surfé les trois anglais pour le remarquable premier essai An Awesome Wave. L'enjeu est de taille: succéder au vainqueur du Mercury Prize 2012.

Finalement, Alt-J a bien caché son jeu. Oubliant ces trois premiers singles, le groupe a fait le choix d'un disque aux productions très épurées. Abandonnant les sonorités électroniques et la rythmique hip-hop qui avaient fait le charme d'An Awesome Wave, il fait le choix de se rediriger vers une folk planante et apaisée. Sur ce ton résolument acoustique, l'ensemble souffre d'un manque d'originalité et de surprise.

Toute envie d'expérimentation semble avoir disparue et l'ennuie guette au fil des treize pistes de l'album, où l'on laisse le soin au chanteur Joe Newmann de poser sa voix de tête élaborée sur des compositions assez plates (Arrival In Nara, Choice Kingdom, Warm Foothill). Le renouvellement attendu du groupe ne se produit pas, d'autant plus que pour combler le vide, il tente paradoxalement de revenir le temps de quelques pistes vers le style plus puissant du premier album, sans jamais atteindre son intensité pour autant (Intro, Nara, The Gospel of John Hurt).

Il manque clairement un grain de folie à ce disque qui paraît bien timide à côté du précédent: en ayant placé la barre très haute dès le départ avec An Awesome Wave, ce deuxième essai beaucoup moins ambitieux ne peut donc que décevoir.

Via Le Figaro

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 464 fois
2 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Charliiiie78 This Is All Yours