Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Pochette Too Much Class for the Neighbourhood

Critiques de Too Much Class for the Neighbourhood

Album de (1982)

Too much class, too much class...

Autant le dire dès le départ : les Dogs sont une anomalie temporelle. Nous sommes en 1982. La variété française commence à se noyer dans les synthés, et Bashung va alors prendre à revers son public avec un Play Blessures très particulier. La musique "populaire" française va commencer son déclin si célébré aujourd'hui par les nombreuses émissions de variétés. Pendant ce temps, des rouennais... Lire la critique de Too Much Class for the Neighbourhood

12 3
Avatar Kaputt
8
Kaputt ·

Critique de Too Much Class for the Neighbourhood par Christian Hermouet

Too much class for the neighbourhoud. 1982. (epic). Effectivement les dogs sont trop classe ! Retour au son du premier album qui convient mieux à leur style. Quelques arrangements au piano viennent souligner l’ensemble. Adjonction d’un deuxième guitariste, Antoine Massy-Périer. On ne sait quoi admirer de plus entre le sens de la mélodie « the most forgotten franch boy », l’élégance des... Lire l'avis à propos de Too Much Class for the Neighbourhood

Avatar Christian Hermouet
10
Christian Hermouet ·

Reviens Dominique!

Je n'étais même pas né quand l'album est sorti, si bien que c'est mon papa qui passait ça dans la voiture quand j'avais encore un rehausseur. Il se dégage de ce groupe quelque chose d'assez impressionnant: de la mélancolie, de l'urgence et de la maîtrise. La voix de Dominique Laboubé (accent anglais un peu francisé) est parfaite. Le charisme fait son effet sur les concerts en ligne que j'ai pu... Lire la critique de Too Much Class for the Neighbourhood

Avatar Antoine Javlovsky
10
Antoine Javlovsky ·