Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Pochette Watershed

Critiques de Watershed

Album de (2008)

Opeth, épisode n°9 : l'apogée, la dernière frontière, voyage de l'autre côté de la ligne d'eau.

Nous voilà à présent en 2008. La tournée de Ghost Reveries a été épuisante et monstrueuse, plus de 250 concerts. Le groupe est lessivé, à cran. Dès 2007, deux membres piliers du groupe ont quitté le navire. D'abord le fondateur Peter Lindgren, qui estimait qu'Opeth était devenue une grosse machine loin du groupe de potes de ses débuts. Sans rancœur donc. Et puis, surtout, le génial batteur... Lire l'avis à propos de Watershed

12 1
Avatar Krokodebil
9
Krokodebil ·

Coeur de Porcelaine

Ayant découvert Opeth sur le tard, avec le désormais culte "Blackwater Park", Watershed est pour moi leur album de la maturité. Ca fera peut-être hurler certains puristes, mais c'est bien sur cet album que les influences qui filtraient jusqu'alors sur leurs précédents, se voient parfaitement digérées et assimilées. Watershed arrive à atteindre et préserver cet équilibre quasi parfait du Opeth... Lire l'avis à propos de Watershed

8 1
Avatar gregou
9
gregou ·

Marquant

Un disque marquant dans mon historique personnel, car il allie à la perfection la mélodie vocale avec le Grunt ou Growl comme vous voudrez, et qui m'a permis de pouvoir mettre un pied dans le death en douceur (lol). Beaucoup plus intense que son prédécesseur et surtout que les 2 suivants (c'est le moins que l'on puisse dire) il marque la fin de la période néo prog (jusqu'à nouvel ordre,... Lire l'avis à propos de Watershed

Avatar MathieuCan
9
MathieuCan ·

Critique de Watershed par Kevin Gosse

Depuis 1995 et leur album Orchid, Opeth convie l'auditeur à un mélange des genres qui sur le papier appelle à la vigilance. « Hybride casse-gueule » ou pire produit « Appellation d'Origine Indigeste », cette rencontre entre un death metal racé made in Sweden et un rock progressif n'a pourtant fort heureusement peu de liens avec son cousin scabreux, le metal symphonique. Loin d'être pompeuse, la... Lire la critique de Watershed

1
Avatar Kevin Gosse
6
Kevin Gosse ·

Critique de Watershed par diegowar

Dans la même lignée que Ghost Reveries, je n'accroche pas trop ou pas du tout selon les morceaux... Coil : 6 Porcelain Heart : 5 Hessian Peel : 5 Hex Omega : 4 Prologue : 6 Derelict Herds : 4 Epilogue : 6 Heir Apparent : 6 The Lotus Eater : 7 Burden : 5 Lire la critique de Watershed

1
Avatar diegowar
5
diegowar ·

Puristes s'abstenir

Je croyais qu'avant cet album le principe de puriste était quelque chose qui ne s'appliquait qu'à très peu de gens. Ayant commencé à écouter du Opeth depuis le début, j'attendais cet album avec une certaine impatience. Bouteilles sorties, oreilles à l'affut....Quoi l'album est déjà fini? On écoute une seconde fois... Puis on attend le lendemain... Pour se rendre compte que tout ce qui faisait... Lire l'avis à propos de Watershed

1
Avatar Imon Pour Les Intimes
1
Imon Pour Les Intimes ·