Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Respect!

Avis sur Whoosh!

Avatar Cardinal Sin
Critique publiée par le

Pour être franc, j'étais persuadé qu'InFinite (2017) allait être le dernier album de Deep Purple et que ce disque était surtout un prétexte pour faire une énième tournée mondiale de plusieurs années avant qu'un de ses musiciens finisse par passer l'arme à gauche et mettre fin à son interminable carrière. Mais non, les papys font de la résistance et en remettent une couche pour notre plaisir. Il faut dire que même si le groupe n'est que l'ombre du monstre du Hard Rock qu'il a été il y a maintenant 50 ans, le groupe dégage un capital sympathie inégalable et continue à vendre ses albums en quantité non négligeable (il suffit d'observer le nombre de Top 1 des ventes de ce disque dans les pays européens pour s'en convaincre). À ce stade de leur carrière, il est presque inutile de parler musique et ça serait dommage car mine de rien, Deep Purple parvient encore à sortir des albums d'une qualité certaine. Certes les uns reprocheront au groupe un certain pilotage automatique observé depuis Now What?!! (2013) et ils auront raison, mais je leur rétorquerais que ce nouvel album est le meilleur album du groupe des années 2000. Certes, ce disque manque de mordant et fait dans la facilité en proposant un rock pépère et posé, mais il y a de très beaux moments et les morceaux s'enchaînent sans fausse note, on sent que le groupe est en pleine bourre et se fait plaisir avec une section rythmique au diapason, ça groove, ça joue, ça sent aussi parfois la naphtaline mais la patte Deep Purple est bien présente et mérite le respect. Mention spéciale au morceau The Power Of The Moon qui sort des sentiers battus avec son atmosphère magique, très rock progressif dans l'âme qui fait partie des moments forts de l'album comme Throw My Bones en ouverture de disque. Si j'ai fait le deuil depuis longtemps du chant de Ian Gillian qui du haut de ses 75 ans ne force plus du tout sa voix, je suis un peu plus chagriné par la timidité du jeune Steve Morse (66 ans) qui n'aura définitivement pas pondu de riffs vraiment inoubliables, même s'il n'y a rien à redire sur son jeu techniquement irréprochable. Au final, Whoosh! est un joli disque de Deep Purple qui renoue avec une instrumentalité très 70's dans l'âme, même si dénué de folie, il mérite l'attention de ceux qui suivent encore le groupe en 2020, il est à mes oreilles le meilleur album du groupe des années 2000 car constant en terme de qualité sur ses 13 morceaux et 52 minutes de bonne musique. Respect.

http://www.metalofsteel.ch

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 235 fois
6 apprécient

Autres actions de Cardinal Sin Whoosh!