Vald face à l'humanité

Avis sur XEU

Avatar limsai
Critique publiée par le

Vald, l'un des rappeurs français ayant fait couler le plus d'encre ces dernières années, un artiste au style musical bipolaire ayant fait naître de nombreux débats dans le monde du rap fr. A la sortie de ses mixtapes NQNT et NQNT 2, la source principale de débats était de déterminer si le gars était un génie ou un troll. Comme à l'époque j'avais écouté que Bonjour, je le prenais pour un simple clown et voyais ceux qui le considéraient comme un génie comme des abrutis. En réalité, je me trompais lourdement, car Vald avait déjà sorti bon nombre de tueries, et malgré ce filtre de second degré et de démesure se cachaient des paroles plus profondes qu'elles n'en avaient l'air et une technique impeccable. Mais ce manque total de prise au sérieux et certains délires un peu douteux lui avait forgé une réputation de clown de service..

Ici, il cherche clairement à s'émanciper de cette partie de son image, en livrant un rap se voulant plus mature et premier degré. Ce projet, qui est surement l'album de rap fr le plus attendu de ce début 2018, fait suite au très bon Agartha sorti en 2017, qui malgré un ensemble un peu inégal contenait les plus grosses tueries de Vald à ce jour. J'avais surtout retenu un quatuor de chansons qui était vraiment exceptionnelles, à savoir Eurotrap dont les changements de flow et l'énergie étaient redoutables, Si j'arrêtais, un magnifique titre introspectif, Megadose qui dénonçait la société de consommation sans faire dans le déjà vu hérité du rap "conscient", et bien sur le sublime Vitrine, un titre cloud en feat avec Damso a.k.a le mec qui a tué le game en 2017. Ces 4 chansons incarnaient chacune une facette musicale et rendaient bien compte de l'extrême diversité de l'album.

Ce nouvel album, comme il l'a dit dans diverses interviews, est beaucoup moins pudique et plus sérieux, les délires qu'on pouvait retrouver sur ses projets se font beaucoup plus rares, et c'est vraiment une bonne évolution, ses sons plus sombres sont vraiment très lourds, après deux écoutes j'ai ici encore trouvé que 4 chansons sortaient du lot. Tout d'abord l'intro Primitif qui ouvre parfaitement l'album, Vald dénonce les bassesses de l'esprit humain toujours avec une manière très particulière: en effet le paradoxe est que le type se considère comme pas du tout engagé ni politisé, ce qui est le cas, mais malgré tout il réussit à dénoncer des choses mais de manière plus générale, toujours dans le but d'élever l'auditeur voire de sauver l'humanité comme il aime à le dire. Sur ce son il adopte un flow robotique qui sert totalement le propos, à savoir rabaisser tous les travers de l'Homme comme les guerres ou l'appât du gain à l'état de pulsions instinctives et primitives.. On a donc un morceau très solide qui annonce direct la couleur, l'ambiance opaque et le ton pessimiste de l'album... Plus loin dans l'album, Vald essaie de nous prendre par les sentiments avec LE meilleur titre de l'album, j'ai nommé le sublime et larmoyant Résidus, où on a affaire à un Vald touchant comme jamais qui n'est pas sans rappeler celui de ses premières mixtapes avec des titres comme Aulnay sous bois ou Poésie moderne.. Sur une instru mélancolique, il déverse un condensé de ce qu'il sait faire de mieux en donnant au passage une leçon d'écriture et de technique à tout les rappeurs français, bref un des gros highlights de cet album et il se dispute déjà la première place de mon classement des meilleurs morceaux de Vald avec Vitrine, Megadose et Aulnay sous bois. 5 pistes plus tard, on trouve le titre Réflexions basses, qui a l'air d'être le morceau le plus apprécié du projet au vu des notes, et il ne l'a pas volé! L'atmosphère est plus lourde encore que sur les autres titres, c'est peut être le son où Vald se dévoile le plus, on ressent bien une ambiance de beuverie mais loin de la tournure humoristique d'un Strip par exemple, ici Vald crache ses vérités avec verve sur un piano pesant et on y croit, ça y est, le mec commence enfin à devenir crédible, Valentin n'est plus là pour déconner, il a troqué le Selfie de NQNT 2 contre un autoportrait ciselé et sombre où il se dévoile de plus en plus au fil du temps.. Et bordel qu'est ce que ça fait plaisir! Mais le mec nous laisse pas de répit, on enchaîne direct avec Offshore, le feat habituel avec le poto Suikon Blaz AD, qui assure encore plus que d'habitude, les deux sont vraiment en feu est l'instru est planante à souhait, le son me fait un peu le même effet que Si j'arrêtais.

Ces 4 sons ont particulièrement attiré mon attention, mais le reste de l'album est au niveau, je crois que c'est le premier projet de Vald où il n'y a vraiment aucun déchet. Dragon, Seum ou DQTP sont des bons titres dans leur registre hardcore et chelou à la fois, même si petite déception parce que j'aurais voulu voir Fianso défourailler du beat mais bon tranquille je lui en veux pas. Les délires un peu bonbons genre ne me déteste pas ou Deviens génial sont un peu déstabilisant mais pas dénués d'interêt, bref pas de gros bémol comme j'avais pu le ressentir avec Lézarman par exemple. Les titres déjà connus comme Désacordé ou Trophée s'intègrent très bien au projet qui dégage une impression générale de cohérence autant musicale que lyricale par rapport à d'habitude.

Après du coup c'est un peu le point faible par rapport à Agartha qui était vraiment varié, chaque chanson avait une identité musicale marquée, la dans son homogénéité XEU perd en variété musicale même si de fait l'album est moins inégal... Pour ce qui est des textes, c'est vraiment du très bon Vald, on retrouve tout ce qu'on aime chez lui avec une écriture technique à souhait et des passages obscurs, comme je l'ai évoqué plus tôt j'ai même cru déceler des traces du Vald de NQNTMQMQMB et cours de rattrapage, comme s'il avait voulu synthétiser tout ce qui faisait sa force dans chacune de ses périodes. Il y a de nombreux highlights lyricaux qui assurent un rythme efficace à l'album, Vald pose avec intelligence et tout est en harmonie, sans que la production soit trop lisse on a affaire une sorte d'osmose entre les éléments qui opère et rend le tout solide, et c'est ça la qualité première du bail, Vald a sorti un album harmonieux, contrairement à ses précédents faits d'armes qui partaient tous en couille à un moment.

Comme toujours, le thème du sauveur, récurrent dans sa carrière est très présent, Vald dit très clairement qu'il veut sauver l'humanité de l'aliénation dont elle est victime.. On se rappelle de la pochette d'Agartha et de sa posture divine, et pour moi la pochette de Xeu est le niveau au dessus de la représentation divine, le blanc étant une lumière aveuglante envahissant totalement la cover et l'abstraction de couleur, le minimalisme du truc symbolisant la toute puissance, c'est pourquoi le titre XEU m'évoque totalement une forme de Dieu, peut être le Dieu que Vald voudrait incarner en aspergeant les humains de son savoir. Avec toute son humilité, Valentin se veut le chaînon manquant entre Sylvain Durif et Young Thug, une sorte de divinité 2.0 arrivé sur Terre pour remettre les hommes dans le bon chemin. Et cette fois, le message qu'il essaie de faire passer est plus solide et concret, il ne tire plus à blanc comme sur ses précédents projets... Finalement, cet album est l'avènement d'un jeune prince du rap fr qui a encore une marge de progression assez grande à mon avis, l'œuvre qui assurera enfin sa légitimité dans ce putain de rap game. Même si j'ai préféré Agartha pour sa diversité musicale plus large , ses changements de flows déroutants et sa démesure, il est évident que XEU marquera plus les esprits, et j'espère que sa place dans le rap français sera reconnue à sa juste valeur.

Les débuts fulgurants du clip de Désaccordé, lui promettent enfin d'avoir un gros hit et de battre ses propres records de ventes avec l'album. On ne peut donc que souhaiter à Vald de continuer sur sa lancée et d'enfin faire découvrir au monde l'étendue de son talent , parce que bordel, ce mec est unique dans le rap et il n'est plus très loin du chef d'œuvre, et de graver son blaze dans le panthéon du rap français. Allez Valentin t'es pas loin du but, maintenant transforme l'essai et sauve ce putain de monde.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3591 fois
6 apprécient · 4 n'apprécient pas

limsai a ajouté cet album à 5 listes XEU

Autres actions de limsai XEU