Avis sur

You’ve Come a Long Way, Baby

Avatar lehibououzbek
Critique publiée par le

La grande époque où je ne connaissais pour ainsi dire rien à la musique. Fatboy Slim est venu me rappeler que le bon son qu'on pouvait trouver lors de soirées entre potes, en boîte, chez les uns et les autres, dans les bars, c'était eux, entre autres. On buvait une bonne binouze, on fumait (parce qu'à cette époque - la fin des années 90 - on avait encore le droit de vivre et de fumer dans les bars) *époque révolue* *grande époque avec le recul*.

Donc ouais je me souviens de tous ces sons qui sortaient des baffles, dans ces lieux où nous avions l'habitude de nous retrouver, discuter, boire un verre. En musique de fond y avait The Prodigy, Fatboy Slim, Oasis, Pulp, Supergrass, Blur, Jamiroquai, The Charlatans, Suede, The Verve, Massive Attack, et consorts. Des groupes UK, du son brit, que du son estampillé Grande Bretagne. Peut-être parce qu'on habitait le département le plus proche de l'île britannique. Bref, c'est le son qui m'a initié et encore aujourd'hui tous ces groupes je les écoute et se trouvent dans ma discothèque.

You've Come a Long Way, Baby ne déroge pas. Perso c'est la fameuse pochette avec le type grassouillet (très gros en fait) que j'ai (acheté à 3€ d'occasion dans un store discount). La seule que je connaissais jusqu'à présent. La seule qui convient le mieux à "Fatboy Slim". Un type gros et mince à la fois ?! Une musique lourde dans ses beats, je pense à Build It Up - Tear It Down mais également légère et aérienne/aérée avec Kalifornia, Soul Surfing et Praise You.
Le meilleur pour la fin en ce qui me concerne; Acid 8000. La meilleure piste mais aussi la plus longue. Un trip beat/hop que, s'il repassait dans les bars et autres endroits où y a du bon son, je pense que je me ferai quelques shooters et je partirai dans un délire "spacy-trippy-so-far-away-from-earth". 7 minutes et 30 secondes qui terminent en beauté cet album très homogène dans son ensemble, pas de pistes vraiment faibles. En témoignent mes notes pour chaque morceau.
C'est surtout en cela qu'un album est bon, c'est qu'il ne se contente pas d'avoir que quelques bons titres disséminés ça-et-là, mais qu'il puisse nous offrir quelque chose de cohérent dans un flot continu. C'est ce qu'à fait Fatboy Slim avec cet opus.

Sans être un chef d'oeuvre, ce You've Come a Long Way, Baby est une très bonne pièce de beat/scratch à tendance bien 'tripisante'.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 500 fois
5 apprécient

Autres actions de lehibououzbek You’ve Come a Long Way, Baby