La lune glace le cœur des hommes

Avis sur 2001 Nights Stories

Avatar Adagio
Critique publiée par le

2001 Nights est un manga qui rassemble une vingtaine de contes écrits et dessinés par Yukinobu Hoshino en 1984. Le recueil traite de l'exploration de l'univers par une humanité encore aux balbutiements de la colonisation spaciale. Avide de fouler d'autres sols mais nostalgique de ses propres contrées, l'homme progresse d'un pas hésitant. Les contes ne sont reliés entre eux que par le thème, ou par les évènements majeurs qui jalonnent une certaine chronologie.

De ces contes, il y a l'histoire d'un gamin qui arpente le cosmos à la vitesse de la pensée, libre mais désincarné, le corps figé dans un caisson de cryogénie. Un autre conte s'attarde sur un homme qui rêve chaque jour de la Terre alors que, sous son scaphandre, l'univers s'étend à l'infini. Puis il y a ce récit autour d'enfants élevés par des robots, pris comme cobayes dans une expérience visant à berner le temps lors d'un voyage de plusieurs millénaires à destination d'une colonie lointaine.

Les références au 2001 de Kubrick pourraient laisser penser, de prime abord, à une adaptation du film mythique en bande dessinée. Il n'en est rien. Le recueil vise une inspiration plus large pour son odyssée, évoluant dans une ambiance qui rappelle celle de Planètes, de Makoto Yukimura. L'homme y est dépeint comme au seuil de découvertes vertigineuses lui ouvrant les portes vers d'autres mondes, un ailleurs toujours plus éloigné de ses origines...

Le graphisme est très plaisant, la science-fiction de 2001 Nights est celle de la réussite de l'homme domptant les secrets de la science. Les vaisseaux brillent, étincèlent dans un noir et blanc épuré qui sied parfaitement aux décors et à l'atmosphère du récit. Les planches de couleurs peuvent donner un petit côté kitsch, rapidement gommé dès qu'on bascule sur les pages habituelles, dénuées de colorisation, c'est à dire la grande majorité.

Seul regret pour ce manga, il est presque introuvable, ou alors à des prix qui feront renoncer la plupart des acheteurs et des passionés (entre 200 et 500 euros pour les 3 gros volumes qui compilent les 20 contes). C'est bien dommage, l'oeuvre de Hoshino mérite qu'on s'y attarde. Au fil de ses fragments de nuit, 2001 Nights trace les contours d'une réflexion passionnante sur l'univers et la conquête de l'espace, et sur l'homme de manière général.

La lune glace le coeur des hommes, soeurette. Ce n'est pas un endroit pour les humains. C'est un monde coupé de tout ce qui réconforte l'esprit humain. Mais il y a bien pire que la stérilité de la lune. Sais-tu ce que c'est ? L'imagination. Et si tout l'univers était comme ça ? Alors pourquoi ? Si tout ce que nous trouvons dans le cosmos est la mort, cruelle et vide, s'il n'y a nulle part le moindre signe de vie, quel genre de sens peut-on espérer trouver ? Vers quelle fin les hommes s'aventurent-ils plus profondément dans une éternelle nuit de mort ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 99 fois
2 apprécient

Adagio a ajouté ce manga à 1 liste 2001 Nights Stories

  • Bd
    Cover Fragments de bulles

    Fragments de bulles

    Avec : Blacksad : L'Intégrale, Watchmen, Batman : Année Un, Nausicaä de la vallée du vent,

Autres actions de Adagio 2001 Nights Stories