Couverture Asterios Polyp

Asterios Polyp

(2010)
12345678910
Quand ?
8.2
  1. 1
  2. 4
  3. 15
  4. 24
  5. 47
  6. 120
  7. 336
  8. 622
  9. 631
  10. 367
  • 2.2K
  • 452
  • 1.5K
  • 18

Fils d'immigrant, Asterios Polyp est l'archétype du brillant universitaire américain de la côte est. Un intellectuel plein de charme et d'assurance.

Match des critiques
les meilleurs avis
Asterios Polyp
VS
Critique de Asterios Polyp par Hororo

Je devrais commencer cette chronique avec une courte biographie de l'auteur mais je n'en suis pas capable. David Mazzucchelli est un artiste dont la carrière m'a toujours échappé. Avec Frank Miller il a contribué a donner à Daredevil (Born again en 1986) son âme de héros brisé mais invaincu tandis qu'avec le même auteur il écrivit la mythologie de Batman pour en faire un héros à la fois humain et surnaturelle. Une biographie qui, il faut le rappeler, est la première source d'influence de...

24 2
Trop intellectuel prout prout pour moi...

Hum. Je me sens un peu navré de ne pas saisir en quoi cet ouvrage est un chef d’œuvre. Je vois que d'un point de vue technique et graphique ça sort du lot. Mais sur l'histoire, ça me laisse un peu de marbre. En fait, je me suis presque ennuyé. Toute cette arrogance prout prout autour de l'Art. Les métaphores, les mots complexes et ce comportement présomptueux et pédant. Bref c'est tout ce que je déteste. Je ne sais pas si c'est l'auteur qui est comme ça, où bien s'il souhaitait vraiment... Lire la critique de Asterios Polyp

13 5

PostsAsterios Polyp

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur cette BD ?

Critiques : avis d'internautes (49)

Asterios Polyp
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Révélation

Asterios Polyp est un homme arrivé, la cinquantaine, américain, universitaire de renom et légèrement arrogant, qui vit littéralement sous les traits de son dessinateur, David Mazzucchelli. Dessinateur de longue date, Mazzucchelli livre ici son premier roman graphique. Quand je suis tombé sur cette BD en médiathèque, je me suis rappelé qu’elle figure dans plusieurs Top 10 de membres du site. En... Lire l'avis à propos de Asterios Polyp

31 11
Avatar Electron
10
Electron ·
Bande Dessinée.

Sans y regarder de très près, on pourrait avoir l'impression d'avoir devant nous l'adaptation en bande dessinée d'un roman de Paul Auster. Le sujet, un architecte renommé en dépression change de vie après l'incendie de son appartement ressemble à s'y méprendre à certaines histoires de l'écrivain new yorkais. De même, le personnage principal et certains éléments narratifs pourraient tout à fait... Lire l'avis à propos de Asterios Polyp

26 2
Avatar Karhmit
10
Karhmit ·
T'es qu'un pauvre petit con

Asterios Polyp, c’est toi. Oui, toi là ce mec imbu de lui-même. Tu es comme ça, avoue. Le monde tourne autour de toi. Le monde, c’est toi. C’est ton nombril, c’est tes pensées et ça s’arrête là. Et puis bon dieu, tu as de ces certitudes… Tu crois savoir, tu crois être « bien ». Tu crois que ta pensée est bonne, que c’est la voie à suivre parce qu’elle est posée, cartésienne et réfléchie.... Lire la critique de Asterios Polyp

6
Avatar imiduno
10
imiduno ·
Une BD qui pense la BD

A la fois message d'amour pour la BD mais aussi pour la vie, David Mazzucchelli nous offre ici une BD qui pense la BD. La forme se met au service du fond. Ce fond si doux qui parle simplement d'un homme en quête de reconstruction ? Pourquoi est il ce salaud prétentieux qui a put laisser partir sa femme ? Qu'a-t-il loupé dans sa vie ce mec si intelligent ? Remplie de réflexions, de détails, on... Lire la critique de Asterios Polyp

2 3
Avatar mavhoc
10
mavhoc ·
Découverte
Un livre immense !

A quoi reconnaît-on un livre "immense" ? A la complexité et à la richesse des émotions qu'il fait naître en nous ? A la manière dont il dialogue avec notre propre expérience (après tout, Asterios a à peut-près mon âge...!) ? A la façon dont il ouvre des horizons formels nouveaux, tant en ce qui concerne la structure narrative - intégrant mythologie (sublime passage sur Orphée...),... Lire la critique de Asterios Polyp

6
Avatar Eric Pokespagne
10
Eric Pokespagne ·
Toutes les critiques du comics Asterios Polyp (49)
Vous pourriez également aimer...