♫ "Il était une petite galère... il était une petite galère..."♪ !!!

Avis sur Astérix gladiateur - Astérix, tome 4

Avatar Plume231
Critique publiée par le

Mon premier ouvre la porte. On boit mon deuxième. Mon troisième garde
les moutons. Mon tout aimait Jules César Qui suis-je ?

Quand on lit dans l'ordre chronologique les albums avec les deux héros gaulois, on ne fait que mieux remarquer un univers qui se met progressivement en place.

L'intérêt d'Astérix gladiateur, quatrième tome, ne réside pas dans son scénario, guère original qui nous ressort comme dans les trois premiers une histoire de kidnapping, mais, si on met de côté quelques gags franchement excellents (je vais y revenir plus tard !), quasi-exclusivement dans les nouveautés qu'il introduit. Nouveautés qui se sont pleinement intégrées par la suite dans cet univers.

Première fois où Assurancetourix devient un personnage important, étant donné qu'il est ici le kidnappé, donc première fois où son talent, que lui seul visiblement apprécie, de barde est exploité comme source d'un gag récurrent autre que celui de se faire attacher et bâillonner lors du banquet de fin ou lorsque les deux héros partent et qu'il veut leur interpréter un chant de départ au grand déplaisir du forgeron Cétautomatix. Pour moi, avec Abraracourcix, c'est le meilleur personnage secondaire de la BD.

Et tant qu'on parle du loup, première fois que celui-ci a le droit à un début de consistance, donc à un début de drôlerie, alors qu'il se résumait juste à une quasi-silhouette jusqu'ici. Bien évidemment, sa consistance, donc son potentiel comique, sera pleinement et magistralement exploité à partir du septième album, Le Combat des chefs.

J'ai dit que Assurancetourix et Abraracourcix étaient les meilleurs personnages secondaires ? Ce serait oublié les Pi'ates, eux aussi source d'un gag récurrent à mourir de rire, qui apparaissent pour la première fois aussi.

Des premières très réjouissantes, et qui font en grande partie le sel de cet album.

On signalera tout de même quelques excellents gags, à l'instar de l'auto-stop d'un bateau avec un improbable équipage ayant la bosse du commerce et le sens de la négociation, ou celui récurrent du persil dans les oreilles.

P.S : Si vous réussissez à résoudre la charade sans tricher vous aurez le droit à mon estime éternel.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 302 fois
22 apprécient

Autres actions de Plume231 Astérix gladiateur - Astérix, tome 4