Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

The walking Deadpool(s)

Avis sur Deadpool : La Nuit des morts-vivants

Avatar Barbulus
Critique publiée par le

Ahhh Deadpool et moi c’est une grande histoire d’amour ! Non pas que je lui voue un culte en mangeant chaque jour des tacos ou encore que je possède tout ce qui est sorti sur le personnage, mais après l’avoir découvert dans sa v3 éditée en kiosque par Panini je me suis pris d’affection pour le mercenaire disert et ai continué à le suivre en kiosque puis en librairie (je suis plutôt un lecteur librairie mais là n’est pas le débat).

Rarement adepte des one-shot de personnages Marvel, ce Deadpool vs Zombies m’a été mis dans les mains par mon frère, je me devais donc de le lire (3615 Mylife mais osef).

On y découvre un deadpool totalement à côté de ses pompes après s’être endormi dans un bar. Son sommeil ayant eu pour effet de lui faire louper la fin du monde causée par une épidémie zombie. C’est le drame pour le mercenaire provocateur car comme il le dit lui-même : « qui vais-je bien pouvoir provoquer maintenant ? »

Alors je ne vais pas répéter ce qui a été très bien écrit dans l’introduction de ce comis à savoir que les références à l’univers zombiesque cinématrographique sont légion, que le jeu des couleurs permet de mettre en contraste un deadpool coloré évoluant dans univers noir et blanc, aseptisé, sombre et dépourvu d’espoir. L’occasion pour le dessinateur de nous proposer une ambiance style film d’horreur des années 60…comme « La nuit des morts vivants » réalisé par George Romero en fait !

On peut aussi mettre en parallèle le côté psychotique de notre taré préféré avec le monde réel dépourvu de folie dans lequel le troupeau suit sans broncher la morosité ambiante que les médias veulent nous montrer. La survie ne passerait-elle donc pas par le brin d’originalité qui nous anime tous et qu’il s’agirait de développer pour sortir la tête de l’eau ?
Je ne sais pas vraiment mais Deadpool nous y invite avec cette fin ouverte WTF, pas forcément heureuse sauf si on est soi-même psychopathe ;)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 330 fois
3 apprécient

Autres actions de Barbulus Deadpool : La Nuit des morts-vivants