Destins en suspens

Avis sur Destins - Peter Pan (Vents d'Ouest), tome 6

Avatar LouciaBhurgausse
Critique publiée par le

Le final de la série Peter Pan de Régis Loisel m'a laissé un peu perplexe. Il a pour moi un goût d'inachevé et une question me taraude à présent : que contenait donc le coffre, trésor sacré de l'île? Je suppose que comme pour les personnages de l'île imaginaire, le trésor se devait de rester secret également pour le lecteur.
Les destins des personnages sont tous tragiques: Rose meurt sous les crocs du crocodile, gardien du trésor, Clochette devient quasi maléfique car meurtrière, Picou devient fou et ressasse en continu la mort de Rose, Crochet est hanté par une éventuelle paternité qui le dégoûte. De plus, les liens entre les personnages de l'île s'affaiblissent, la trahison de Clochette et les conseils des sirènes prouvent que la confiance est illusoire et que le danger de mort reste omniprésent. De ce point de vue, Loisel conserve une ambiance sombre établie dès le premier tome : Peter Pan ne connaît pas de "happy end".
Le lien entre Peter Pan et Jack l'Eventeur, instauré assez soudainement m'a beaucoup surpris. Jack ne conserve aucun souvenir de ses crimes survenant lors des venues de Peter Pan à Londres, nous laissant alors penser que les deux personnages ne sont en réalité qu'un. Ils ont en commun d'arpenter Londres avec une sacoche de médecin contenant des ustensiles tranchants et un dégoût haineux des prostituées. Peter Pan les fuit en leur hurlant que jamais il ne deviendra un adulte, Jack les tue et les oublie. Tout comme les crimes perpétrés sur l'île (mort de Pan, mort de Rose), ceux de Jack tombent dans l'oubli. Finalement, Loisel "tue" le personnage de Peter Pan en le rattachant à Jack l’Éventreur. Il tue l'imaginaire pour le rattacher à la réalité historique du lecteur et l'on comprend alors pourquoi la mort est aussi présente sur l'île (on pense à l'opikanoba qui représentent alors les limbes psychologiques). Il me semble que c'est une belle prouesse pour un final, mais j'aurais préféré que l'imaginaire de l'île reste dans le domaine du fantastique et n'entre pas dans le domaine du psychologique. C'est très certainement mon âme rêveuse de lectrice qui parle..

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 373 fois
1 apprécie

Autres actions de LouciaBhurgausse Destins - Peter Pan (Vents d'Ouest), tome 6