Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Aizu

Avis sur I"s

Avatar Soren
Critique publiée par le (modifiée le )

Dans l'Œuvre de Katsura, I"s fait figure d'ovni. Alors que l'auteur a fait de la science-fiction et du fantastique ses domaines de prédilection, il suffit de lire ses principales séries pour s'en convaincre, "Aizu" (c'est ainsi que cela se prononce) prend une toute autre direction : la romance adolescente.

Ancrée dans le réel, l'histoire de I"s nous fait assister aux péripéties sentimentales d'Ichitaka Seto, un lycéen qui a quelques difficultés avec la gent féminine. Et l'auteur n'épargne décidément aucun ennui à notre héros. Les triangles amoureux s'enchaînent au fil des pages et les demoiselles, plus jolies les unes que les autres, constituent de bien terribles tentations...

Et même si l'on s'agace vite de voir le protagoniste principal ramer au possible pour séduire la jeune et jolie Iori Yoshizuki, l’héroïne, difficile de ne pas éprouver une immense sympathie pour lui. Il a beau être maladroit et peu dégourdi, il souffre. Alors on est forcément de son côté. Vas-y mon gars !

Disons-le franchement et forçons-nous à l'objectivité : le scénario n'est guère audacieux. Les stéréotypes s'enchaînent de tomes en tomes et les poncifs de la comédie sentimentale sont aisément visibles. Et pourtant, il y a un je-ne-sais-quoi qui pousse à pardonner ces facilités. Le cœur a ses raisons...

Loin des romances vues et revues dans les shōjos, I"s a néanmoins le mérite d'aborder ces histoires de cœur sous l'angle masculin. Oui, le héros est un obsédé comme tant d'autres garçons. Oui, il a des pensées impures à l'égard de l’héroïne. Oui, il veut coucher avec. Ce n'est pas un prince charmant. C'est un adolescent plein de vigueur. Et Katsura ne cesse de nous le rappeler.

Graphiquement, le trait est impeccable. Loin de certains codes du manga, Katsura n'hésite pas à dessiner des personnages réalistes (la plupart du temps...) et use et abuse des trames pour enrichir les cases. Le souci du détail, des décors, des plis, des motifs... Et que dire de ces pleines pages qui vous sautent au visage ! Un régal pour l'œil.

En définitive, c'est peut-être le talent de Katsura à éveiller des sentiments contradictoires au fil de la lecture qui m'incite encore aujourd'hui à le (sur)noter. Ravi de voir les situations se dénouer, frustré de voir le héros échouer... c'est peut-être ici que l'alchimie s'opère...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 340 fois
Aucun vote pour le moment

Soren a ajouté ce manga à 2 listes I"s

Autres actions de Soren I"s