Un petit bijou

Avis sur L'Incident - Black Hammer, tome 2

Avatar Romain Bouvet
Critique publiée par le

Le premier tome de Black Hammer avait été une très, très belle surprise. Je ne savais absolument pas à quoi m’attendre, et franchement, ce fut l’une de mes plus chouettes lectures de l’année. Jeff Lemire nous propose de suivre un combat inédit pour des super-héros, celui contre le quotidien ! Et cet adversaire, pour quasiment tous, semble bien plus compliqué à affronter qu’un super-vilain à supers pouvoirs. Et, comme on a pu le voir à la fin du premier tome, les choses ne sont, sans doute, pas prêtes de s’arranger…

Les années passent et, pour la plupart des anciens héros de Spiral City, l’isolement et la vie en comité restreint sont de plus en plus difficiles à supporter. Si Abe essaie tant bien que mal de se bâtir un semblant d’équilibre familial et sentimental, Gail, Barbalien ou encore le colonel Weird restent désespérément attachés à leurs vies passées. Et si l’irruption surprise de Lucy Weber, la fille du célèbre Black Hammer, dans leur dimension, leur offrait bientôt une porte de sortie… ?
(Contient les épisodes #7 à 12)

Pour on ne sait quelle raison, les plus grands héros de Spyral City se retrouve bloqués dans une sorte de dimension parallèle, cloîtrés dans une petite ferme en périphérie d’une petit village typique de la campagne profonde américaine. Si cette nouvelle vie semble parfaitement convenir à Abe, qui y voit l’occasion de repartir sur une nouvelle vie, au calme, avec la femme qu’il aime à ses côtés, ce n’est pas forcément le cas pour ses compagnons.

Il faut dire que la pauvre Gail se retrouve bloquée dans le corps d’une jeune enfant, Barbalien est dans l’impossibilité de s’épanouir de par son homosexualité impossible à vivre dans ce genre de petites villes typiques, colonel Weird semble de plus en plus déphasé suite à ce qui leur est arrivé, et Madame Dragonfly cache bien son jeu ! C’est ce que l’on découvre lorsqu’elle efface la mémoire de la pauvre Lucy Weber, alors qu’elle vient d’arriver dans cette dimension !

Alors qu’avec le premier tome, on plongeait en plein cœur d’une certaine monotonie, un certain « train-train » quotidien, ne convenant qu’à Slam, le second tome va voir les événements basculer ! Dans la directe continuité du cliff final du premier tome en fait. Où nous assistions à la réussite et la chute de Lucy Weber !

Réussite, puisque la jeune femme, après des années de recherches, de lutte, d’acharnement est enfin parvenue à retrouver l’endroit où a disparu son père, Black Hammer ! La chute puisque non seulement elle voit sa mémoire, la plus récente, dès son arrivée, mais elle découvre que le seul super-héros de Spyral City à être mort dans cette nouvelle réalité, c’est son père !

Lucy n’a donc aucun souvenir de comment elle est arrivée ici ! Slam et les autres, surtout les autres sont déçus de découvrir qu’il existe un moyen de voyager entre ces deux dimensions, mais qu’ils n’auront aucun moyen, pour le moment, de découvrir comment pouvoir rentrer.

Pour les lecteurs, du moins pour moi, je me fiche un peu que nos personnages restent ici ou rentrent chez eux. Non, le plus important c’est tout ce que l’arrivée de Lucy déclenche dans la vie de nos personnages ! Pourquoi Madame Dragonfly a-t-elle effacé la mémoire de Lucy ? Qu’est ce qui se cache sous cet acte surprenant ? Et puis la mystérieuse femme n’est pas la seule à nous surprendre, puisque colonel Weird va également commettre l’impensable vis-à-vis de Talky-Walky… !

Plus le tome avance, plus on est happé, et plus on réalise que ces actes surprenants, voir odieux, ne sont peut-être pas totalement anodin, peut-être pas complètement aussi terribles qu’ils ne peuvent paraître au premier abord !

Mais l’arrivée soudaine de Lucy, provoque aussi différentes réactions chez nos personnages. Pour Gail, c’est la goutte de trop. Savoir qu’elle pourrait rentrer, mais que cela lui reste impossible, n’est plus vivable !
Barbalien, lui, se dit qu’il doit arrêter de se cacher, de taire ses sentiments. Il se décide donc à les dévoiler… Mais est-il sûr que les choses sont totalement réciproques ?

De son côté Talky-Walky, se remet d’arrache-pied à chercher une solution pour rentrer, alors que Slam, le pauvre, va voir sa belle petite vie voler en éclats suite à un nouvel événement, d’une rare violence, cette fois-ci de Madame Dragonfly… !

L’arrivée de Lucy bouleverse la vie monotone de nos personnages ! Tout vole en éclat, les événements s’emballent, et en plus, Lucy découvre que la vie, dans cette petite ville ne semble pas du tout naturelle !… Cette arrivée est donc une véritable bénédiction. Le premier tome de Black Hammer était une petite pépite, avec un formidable travail de fond sur les « dépressions » pouvant s’abattre sur les super-héros lorsqu’ils se retrouvent à la retraite. Ce second tome rajoute, en plus, dans la continuité de cela, une intrigue palpitante et d’énormes rebondissements sur certains personnages.

Comme pour le premier tome, Jeff Lemire, agrémente ses chapitres de nombreux flash-back, nous permettant de découvrir la mort de Black Hammer, mais aussi sa « création », de plonger dans le passés de tous nos personnages, comme le lien qui unit Talky-Walky à Weird, rendant l’acte de ce dernier encore plus surprenant et tragique ! Mais aussi, et surtout, un début d’explication sur la disparition des super-héros de Spiral City, sans pour autant nous dire où ils se trouvent actuellement.

Graphiquement, Dean Ormston, c’est vraiment une superbe découverte ! Le style n’est pas parfait, mais c’est artistiquement exceptionnel ! Quel travail, quel souci du détail, quel richesse dans les design ! C’est vraiment un travail de dingue qui nous est offert, et c’est toujours un grand moment de tomber sur de tels dessins.

Bref, ce second tome est peut-être encore meilleur que le premier. L’intrigue est véritablement lancée avec l’arrivée de Lucy. La vie de nos personnages est en passe de changer complètement, une nouvelle fois ! Que se cache-t-il derrière tous ces événements ?!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 28 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Romain Bouvet L'Incident - Black Hammer, tome 2