Couverture La Fièvre d'Urbicande - Les Cités obscures, tome 2

La Fièvre d'Urbicande - Les Cités obscures, tome 2

12345678910
Quand ?
8.2
  1. 0
  2. 0
  3. 1
  4. 0
  5. 7
  6. 35
  7. 114
  8. 210
  9. 164
  10. 74
  • 605
  • 76
  • 149
  • 2

Désireux de compléter le plan d'Urbicande, que dépare à ses yeux un regrettable manque de symétrie, Eugen Robick, l'urbatecte officiel de la ville, va être confronté au développement inexorable du Réseau sorti d'un mystérieux cube découvert sur un chantier. In contrôlable, le Réseau bouleversera...

Critiques : avis d'internautes (8)

La Fièvre d'Urbicande - Les Cités obscures, tome 2
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Etrange Robick's cube

Personnage principal de La Fièvre d’Urbicande, deuxième volet de la série des Cités obscures imaginée par François Schuiten et Benoît Peeters, Eugen Robick est urbatecte, fonction très symbolique d’une série tournée vers l’architecture. Très remarqué pour

8 9
Avatar Electron
8
·
La carte n'est pas le territoire

La Fièvre d'Urbicande est peut être la clef de voute des Cités Obscures, et à mon avis l'opus le plus réussi. Deux villes séparées par un fleuve sans pont forment Urbicande: D'un côté une cité orgueilleuse régie par la symétrie et le monumentalisme froid, de l'autre des quartiers populeux aux rues sinueuses et au plan anarchique. Planification contre improvisation. Le fleuve, comme... Lire l'avis à propos de La Fièvre d'Urbicande - Les Cités obscures, tome 2

15
Avatar Gauche-à-Droite
10
Gauche-à-Droite ·
Critique de La Fièvre d'Urbicande - Les Cités... par Alligator

juillet 2006: L'idée de départ est géniale : un urbaniste fait l'acquisition d'un cube bizarroïde qui semble grandir. En effet, le cube prend des proportions de plus en plus grande tout en traversant la matière. Et ce cube change considérablement les choses dans une société cloisonnée. Le dessin n'est pas exceptionnel pour ce qui est des humains mais par contre touche au beau en ce qui... Lire l'avis à propos de La Fièvre d'Urbicande - Les Cités obscures, tome 2

5
Avatar Alligator
8
Alligator ·
Découverte
La Fièvre d'Urbicande (1983-84)

Absolument rien à voir avec le premier tome insipide qui, après coup, peut être perçu comme un récit de rodage ou un brouillon. La Fièvre d'Urbicande est impressionnant à de nombreux niveaux. Esthétiquement d'abord - évidemment ! L'architecture Art-déco de la ville fait immanquablement penser aux films de Fritz Lang, et pas seulement à Métropolis, mais tout... Lire l'avis à propos de La Fièvre d'Urbicande - Les Cités obscures, tome 2

4
Avatar Muffinman
8
Muffinman ·
Pauvre humanité

Critique magistrale du monde contemporain, l'urbanisme galopant, la folie des hommes, .... Schuiten a l'art d'évoquer l'influence que peu avoir une ville, sa symétrie et son équilibre sur ses habitants. Fable d'anticipation, traité politique, drame pessimiste, ... quel que soit sa forme, l'auteur s'amuse et nous (dé)montre que nous sommes peu de choses face à l'imprévu, le vrai. Lire l'avis à propos de La Fièvre d'Urbicande - Les Cités obscures, tome 2

5
Avatar alxsbn
8
alxsbn ·
Toutes les critiques de la BD La Fièvre d'Urbicande - Les Cités obscures, tome 2 (8)