👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

La Jeunesse de Picsou c’est comme retomber en enfance pour moi. Dans les années 90 j’étais abonné à Picsou Magazine et j’y ais découvert les épisodes de La Jeunesse de Picsou au fil des mois. Quand l’intégrale est sortie en 1998 je l’ai acheté.

Je me souviens encore de ce jour. J’étais en vacances en Vendée avec mes parents. Je sors avec mon père acheter le pain et un canard de bagnole au troquet local. Et là, je le vois, Picsou tenant dans ses mains l’œuf d’oie. J’ai supplié mon père de le prendre, que ce serait le dernier. Faut dire qu’on avait arrêté l’abonnement, le canard m’étais monté à la tête. Mon père a cédé. Et pendant des années je l’ai lu au point d’en déchirer la couverture à force de le manipuler. Pendant années j’ai arrêté de le lire pour je ne sais plus quelle raison. Malheureusement il y’a peut être 8 ou 10 ans j’ai voulu le relire et impossible de remettre la main dessus. Je désespérais de la relire un jour quand en 2012 en me baladant sur le site de la FNAC je l’ai vu. En pré commande une nouvelle édition de la Jeunesse. J’ai pas hésité une seconde. 6 mois après je l’avais. Depuis je n’ai toujours pas retrouvé la toute première édition acheté un jour de vacances en Vendée. Ca m’étonnerait pas que l’album ait fini à la poubelle (si c’est le cas merci maman). Heureusement pendant toutes ces années les images et l’histoire de Picsou sont resté en moi. Je l’avais lu tant de fois que je revoyais encore les dessins (du moins une partie, faut pas pousser).

Je ne sais pas pourquoi le personnage m’as plût. Lorsque j’ai commencé à le lire c’était son avarice qui me plaisait, aujourd’hui c’est encore important, mais secondaire. Aujourd’hui ce que j’aime chez Picsou c’est son côté aventurier, son acharnement, son côté petit teigneux. Mais surtout en relisant, avec 10 ans de plus, La Jeunesse de Picsou, j’ai découvert un personnage humain. Malgré sa radinerie, ses réparties cassantes, il aime ses neveux. Dès qu’il peut il part à l’autre bout du monde avec eux vivre des aventures extraordinaires. Picsou aime l’aventure et découvrir les mythes.

Redécouvrir La Jeunesse de Picsou a pour moi été un grand bonheur. Les esprits chagrins critiqueront les fautes d’orthographes et la qualité des couleurs. Tout cela je n’y ais pas prêté attention. Pour moi le plus important était de retrouver ces histoires. J’aime les biographies et même si Picsou est un personnage fictif j’adore la biographie qu’en a fait Don Rosa. En plus de l’aspect biographique il ya un côté vernien dedans qui me plaît. Picsou parcourt le monde, le découvre et même s’il ne court pas après les aventures elles viennent à lui, comme pour les héros de Jules Verne. A ces deux éléments s’en ajoute un 3e et dernier, l’Histoire. Pour quelqu’un qui à fait des études d’Histoire c’est le pied, **Buffalo Bill, Theodore Roosevelt, Géronimo, les aborigènes, … , la ruée vers l’or quelle soit en Afrique du Sud, au Klondike, en Australie, … . Chers parents l’interdisez pas à vos enfants de lire Picsou on y apprend des choses même si c’est dur à croire. D’après vous comment j’ai découvert le mythe de la Toison d’or, du Hollandais volant, de Cibola, … .** Il ne faut pas prendre pour argent comptant tout ce qui est écris dans Picsou, une partie. En achetant cette édition de la Jeunesse j’ai découvert en lisant les commentaires de Don Rosa, que ces histoires qu’il avait imaginées étaient issues d’un long travail de documentation sur ce qui y était dit. D’ailleurs en parlant de lui je trouve que Don Rosa a un dessin plus fin et ses histoires plus sympas.

Cette édition des histoires de Keno Don Rosa sur Picsou est une idée géniale. Elle permet de découvrir ou de redécouvrir un personnage riche. Balthazar Mc Picsou n’est pas que riche financièrement, il est riche d’une famille, d’une ville, d’une histoire, d’une personnalité. Ce qui n’est pas donné à tous les personnages de BD.

Joachès
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Top 10 BD, Les BD les plus drôles, Balthazar Mc Picsou, le seul et l'unique et Mes BD

il y a 7 ans

2 j'aime

La Jeunesse de Picsou 1/2 - La Grande épopée de Picsou, tome 1
Lonewolf
10

Critique de La Jeunesse de Picsou 1/2 - La Grande épopée de Picsou, tome 1 par Lonewolf

Vingt ans que l’on attendait ça. Une réédition intégrale et digne de ce nom du chef-d’œuvre ultime de Don Rosa, La Jeunesse de Picsou. Et c’est donc Glénat qui s’en charge, en nous offrant un double...

Lire la critique

il y a 9 ans

34 j'aime

4

Le Bonheur est dans le pré
Joachès
10

Le bonheur est devant l'écran

D'un coté, Francis Bergeade (Michel Serrault) industriel à Dôle, il fabrique et vend des lunettes W.C., des balais de toilettes et autres accessoires de ce genre. Son entreprise est au bord de la...

Lire la critique

il y a 7 ans

12 j'aime

3

Le Papyrus de César - Astérix, tome 36
Joachès
6

L'esprit de Goscinny se réveille

César à décidé faire publier sa Guerre des Gaules, mais son éditeur Bonus Promoplus alias Jacques Séguéla (que je n'ais pas du tout reconnu, comme Julian Assange ou Jean Reno) lui conseille de...

Lire la critique

il y a 6 ans

8 j'aime

2

Astérix et le Griffon - Astérix, tome 39
Joachès
5

Bien mais peu mieux faire

Fan d'Astérix et Obélix j'attendais ce nouvel album avec une certaine impatience. J'attendais de voir l'évolution de Conrad et Ferri pour leur 4e album. J'attendais surtout de voir si les deux...

Lire la critique

il y a 7 mois

7 j'aime

3